AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 + Home, sweet home. (June)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: + Home, sweet home. (June)   Lun 1 Avr - 14:05

Citation :

« Tate, arrête de faire ta danseuse et va t’occuper de cette foutue courroie de distribution bon sang ! » Voilà le genre de paroles que pouvait me livrer mon patron, il n’y avait rien de méchant dans ces paroles. C’était simplement son caractère qui était comme cela, et il prenait souvent un malin plaisir à me charrier à ce sujet. En temps normal, il était toujours compréhensif avec le crew, il savait que j’étais danseur de rue en m’embauchant, et m’autorisait de temps en temps à finir plus tôt quand je devais retrouver les autres pour un battle ou un entraînement. Ce jour-là, alors que j’étais déjà en train de bosser sur une Mercedez qui abusait sur sa boîte de vitesse, je du m’exécuter et aller m’occuper de la voiture d’une des figures importantes de New-York. C’était des moments particuliers de mon boulot que je n’appréciais pas tant que ça. Mais rien n’est jamais rose dans le monde du travail, alors je m’exécutais. Aujourd’hui, c’était un homme d’affaire, gérant d’une multinationale, roulant dans une voiture que je ne toucherais que dans le cadre du travail. Mais ce n’était pas important, même si eux transpiraient l’argent, et que moi je pouvais avoir quelques difficultés, je n’avais rien à leur envier, loin de là. Pendant que je faisais la vidange de la voiture, avant de m’occuper de la courroie (on pouvait se permettre de faire des choses inutiles pour lui faire augmenter la facture, ce n’était pas cela qui allait le déranger) j’avais reçu un message, de la part de June. Avec elle, tout paraissait si simple, on s’entendait bien, et j’aimais passer du temps avec elle, pour l’aider et la réconforter. Elle était importante pour moi, depuis ce jour où je l’avais sortie d’une histoire avec des mecs sans convictions qui l’avaient dérangé dans la rue. Depuis ce jour, nous nous sommes souvent rencontrés, dès qu’elle avait besoin d’un coup de main, dès que l’un de nous avait besoin de discuter. Je l’ai toujours soutenue dans de ce qu’elle faisait. Un peu comme un grand frère. Et ce jour-là. Elle avait besoin de me voir. Et il n’était pas question que je refuse.
Citation :
Hey June ! Si tu veux, tu peux passer chez moi vers 18 heures, on passera la soirée ensemble si tu veux !
C’était souvent comme ça que ça se passait avec elle. On demandait si l’un ou l’autre était présent, on se voyait, et on passait des heures ensembles, à discuter. C’était des moments que j’appréciais. Puis, il n’était pas prévue que Charlie et moi nous voyons ce soir-là, alors je pouvais me montrer tout à fait disponible pour June. Le reste de la journée paraissait interminable. Je me demandais ce que June avait à me raconter. Et une fois ma journée de travail terminée, vers dix-sept heures, je pu sauter dans ma voiture pour aller faire quelques courses, histoire d’avoir de quoi boire et manger pour la soirée. Je n’étais pas quelqu’un de talentueux en termes de cuisine, alors mes achats étaient rapides. Quelques bières, du soda, des chips, des hamburgers déjà prêts et de la glace. J’espérais que cela conviendrait à June, mais, c’était un peu comme le repas parfait, enfin, pour moi en tout cas. Une fois rentré à l’appartement, je m’étais occupé de ranger tous les achats à leur place, le temps de prendre une douche. Il me restait un bon quart d’heure avant que June ne soit censée arriver. Après une douche bien revigorante, j’installai sur la table quelques verres et les chips, histoire de grignoter le temps de passer au repas. J’allumais la télé, et quelqu’un frappa à la porte. J’étais vêtu d’un jogging et d’un débardeur, c’était la tenue repos après une bonne journée de travail, j’espérais que cela ne dérangerais pas June. « Salut June ! Vas-y entre, et installe toi ! » Lui dis-je en la prenant dans mes bras pour la saluer. Je pris ses affaires pour la débarrasser et les posa sur une chaise, m’asseyant avec elle sur le canapé. « Ça me fait plaisir de te voir ! Alors, comment tu vas ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
+ Home, sweet home. (June)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WAR AT THE ROSES :: HORS JEUX :: cross the river :: sujets-
Sauter vers: