AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 IT'S LIKE A HURRICANE (wade)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Jeu 29 Nov - 18:00


Je ne sais absolument pas ce qui m’a prit de suivre Allie dans ce genre d’endroit. C’est surement ces yeux doux et brillants qui me suppliaient, peut être une curiosité au fond de moi ou encore le fait que j’ai passé les soirées précédentes à avachi contre le canapé devant des films à l’eau de rose qui m’ont poussé à accepter de sortir sans même une protestation. Nous marchions ensemble avec deux autres de ses amies dans les rues sombres de Manhattan. Vêtue d’un bustier rouge qui abordait des motifs dorés et d’une jupe serrée noire, tout deux choisis par les plus grands soins de ma colocataire, je rangeais mes mains dans les poches de mon manteau. Les yeux rivées sur le sol, je songeais à mon passé qui me semblait si loin à présent. Ces dernières années se sont écoulées si vite que je me surprends à ressentir la nostalgie de mon innocence d’autrefois. Tellement de vérités et choix se sont imposés. Tout était plus simple avant, bien que je ne m’en rende pas compte à cette époque. Mes cheveux bruns détachés et quelque peu volumineux laissaient s’engouffrer un vent frais dans le creux de mon cou. Ce frisson m’extirpait de mes pensées pour que je puisse de nouveau m’intéresser à la conversation de la petite troupe d’Allie.

A attendre l’amie de ma colocataire, elle connaissait très bien le lieu où nous nous rendions. Je pensais alors que soit elle avait fait énormément d’anniversaires ou enterrements de vie de jeune fille, soit elle était très friande de ce genre de plaisir. Cette dernière pensée me laissait un sourire en coin sur les lèvres. J’aimais leur façon d’être. Ces filles ne se prenaient pas la tête et en plus de ça, elles se moquaient totalement de ce qu’on pouvait penser d’elle. J’aspirais à cette mentalité là, bien qu’il me fût parfois difficile de faire abstraction du jugement des autres. Ainsi, après quelques minutes de marches à travers les rues de Manhattan, nous nous sommes retrouvées toutes les quatre devant une boite de strip tease.

« Maman est à la maison ! » S’exclamait une amie d’Allie, heureuse d’être enfin arrivée.

A la suite de ceci, je lâchais un rire du fond du coeur. Malgré les diverses préoccupations de ces derniers jours, j’arrivais réellement à me vider la tête avec ces demoiselles. Nous avons chacune salué le videur par un tendre sourire avant de rentrer. De nombreux canapés avec tables étaient disposés un peu partout dans la salle. Les lumières étaient très faibles et l’ambiance si particulière de ce lieu se faisait bien ressentir. C’est avec curiosité que je découvrais cet endroit. J’ai suivis mes amies jusqu’à un canapé rouge brillant tandis qu’Allie partait chercher nos boissons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Jeu 29 Nov - 22:06

+ Stripped to the waist, we fall into the river, cover your eyes, so you don't know the secret, I've been trying to hide

En coulisse, Wade était assis sur une chaise, les bras croisé sur le torse, les yeux fermé il essayait de rattraper un peu de la nuit dernière qui avait été plutôt courte. A vouloir toujours s'amuser avec des filles après son boulot, il sentait que son corps avait du mal à suivre. Manque de sommeil, peut être un peu trop d'alcool dans le sang aussi, Wade n'était pas au meilleur de sa forme aujourd'hui et pourtant une fois de plus il allait monter sur la scène un peu plus loin pour donner un peu de plaisir à toutes ces femmes qui étaient venu le voir, ou plutôt les voir ; lui et ses acolytes qui se préparaient aussi pour le show qui se déroulerait dans quelques minutes. Il les sentait et les entendant s'agiter autour de lui, cherchant leur accessoires, leurs chaussures.. ils étaient vraiment pires que des filles ! Il sentit une frappe derrière sa tête. Ses yeux ouvrirent immédiatement et il regarda le mec qui était face à lui et qui lui faisait signe de se bouger un peu. Wade s'étira, se leva doucement de la chaise et il rejoignit sa place sur la scène alors que les lumières c'étaient éteinte. Encore un peu endormie il n'avait besoin que du son de la musique et du cri de quelques femmes pour se réveiller et être en forme. A peine quelques secondes plus tard, les lumière s'allumait et il commençait à se remuer en rythme avec ses camarades, suivant cette chorégraphie qu'ils avaient répété un peu plus tôt. Enfin, chorégraphie c'était un bien grand mot car ils étaient loin d'être de vrais danseurs ! Ils essayaient juste de faire de leur mieux, se débarrassant un peu plus de leur vêtement à chaque minutes qui passaient, et ce dans l'unique but de satisfaire la gente féminine qui s'était déplacé ce soir. A chaque fois, il se souvenait de la première soirée qu'il avait fait ici et à quel point il avait été mal à l'aise de se trémousser ainsi devant tous ces regards braqué sur lui. Il avait ressentis de la honte mais aussi de la peur.. peur qu'on le juge, qu'on le trouve nul ou ridicule, qu'on le critique.. Et puis finalement, il s'y était fait. Maintenant tout ça c'était la routine, un truc habituel qui ne le dérangeait plus ; bien au contraire, il y avait pris goût.
Maintenant presque nu, il terminait ce petit spectacle souriant largement en entendant les quelques cris des femmes qui s'était approcher de la scène. Il attrapa la main de l'une d'entre elle pour lui faire un baise-main puis il se redressa -après avoir récupérer les quelques billets qu'on lui tendait bien évidemment. Ses yeux parcoururent rapidement la salle, à la recherche d'une proie, d'une jolie fille, d'un groupe pour lequel il pourrait faire plus mais son regard fut comme attirer, ou stopper par cette brune, par Kathleen. Son sourire disparut légèrement, il avait l'impression que son cœur s'arrêtait de battre alors qu'il la regardait tout simplement, incapable d'en faire plus pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Sam 1 Déc - 16:27

✝ HERE I AM, WILL YOU SEND ME AN ANGEL. HERE I AM IN THE LAND OF MORNING STAR.

Les lumières se sont éteintes, signe que le spectacle allait commencer. Quelques femmes au bord de la scène se sont mis à crier, excitées et impatientes de voir ces hommes. L’amie d’Allie ne s’est pas fait prier pour adopter le même comportement. N’étant pas tellement à l’aise, j’ai plutôt éclaté de rire devant la situation. Alors que la musique résonnait désormais, les projecteurs se sont allumés pour se braquer sur ces hommes qui, je dois l’avouer, avait tout à leur avantage. Une caricature musclée et une peau soignée, il est vrai que c’était un régal pour les yeux. Ils ont lentement commencé à se déshabiller sur une chorégraphie simple mais qui avait son charme, envoyant valser leurs vêtements à travers la scène. Nombreuses sont les jeunes femmes qui se sont mis à au bord de l’estrade pour pouvoir leur tendre quelques billets. Au même moment, ma colocataire s’est faite entrainer par son amie, enthousiasme devant ces corps presque nus. Amusé par la situation, j’affichais un large sourire sur mes lèvres. Allie avait besoin de s’évader en ce moment et l’endroit s’y prêter exactement.

Un serveur apportait nos boissons sur son plateau puis les déposer sur la table où nous nous étions installés. Je l’ai remercié dans un sourire avant de tremper mes lèvres dans mon verre de tequila sunrise. J’observais toujours mes amies qui avaient toutes, sans exception, rejoints la scène. C’est à ce moment là que je me suis remise un peu en question. Il est vrai que mes pensées étaient ailleurs mais je pouvais en faire abstraction le temps d’une soirée. Mon mal aise ne devait pas ruiner ce moment de sortir entre filles et ce n’était pas comme si j’étais obsédée par ce genre de club. D’un geste décidé, j’ai posé mon verre sur la table et je suis partie rejoindre mes amies devant la scène en riant. Je m’amusais et ça faisait longtemps. J’entrais dans le délire de mes amies. Je tapais dans mes mains, je criais à chaque fois qu’ils dénudaient.

Je gardais mon sourire sur les lèvres, qui se changeait parfois en rire, tout au long de leur show. Ces beaux jeunes hommes se déhanchaient et certains s’avançaient parfois vers les demoiselles de devant. L’un d’entre eux s’est penché pour attraper la main d’une d’entre elle avant de lui embrasser. Sentant ses lèvres sur sa peau, on pouvait voir qu’elle fondait littéralement. Je me surpris alors à parcourir le corps de ce jeune homme avec admiration. Les traits de son torse m’étaient bien familiers. Continuant la traversé de son corps, je remontais jusqu’à son visage. C’est ainsi que mes yeux se sont écarquillés et que mon sourire s’est dissipé petit à petit. Son visage était plus dur mais je ne me trompais pas. Wade se trouvait à quelques mètres de moi. Mon premier amour… La chanson prit fin et c’est Allie m’extirpa de mon état de choc. Je suis donc retournée avec elle à la table où nous étions installés. Assise sur le canapé, les jambes croisées avant de tirer ma jupe, je fixais le vide essayant de me rappeler ce visage. M’étais-je trompé ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Jeu 6 Déc - 8:21

+ Stripped to the waist, we fall into the river, cover your eyes, so you don't know the secret, I've been trying to hide

Comment c'était possible ? Il avait dû rêver, il n'y avait pas d'autre solution. La dernière fois qu'il avait vu ces yeux, ce visage, c'était quand il était encore perdu à Dayton, c'était il y a bien sept ans maintenant. Jamais il n'avait penser retomber sur elle et pourtant, ce soir elle était là dans ce club de striptease. Déjà, c'était un peu étonnant de sa part parce que d'après ce qu'il se souvenait ce n'était pas le genre de Kathleen mais après tout elle avait pu changer, tout comme lui. Mais qu'est ce qu'elle faisait à New-York ? Pourquoi est ce qu'elle n'avait pas chercher à la recontacter quand elle était arrivé ici ? Peut être parce qu'elle lui en voulait trop.. Et puis déjà, depuis quand est ce qu'elle était à New-York ? Trop de question se bousculaient dans sa tête et un de ses collègue du lui tirer sur le bras pour que Wade 'se réveille' une fois le show terminé. La revoir ici, c'était comme un électrochoc, comme si son passé le rattrapait. Pourtant ce n'est pas elle qu'il avait cherché à fuir, loin de là mais en partant il avait décidé de l'abandonné en se disant simplement que c'était pour mieux pour elle et pour lui. Il n'avait pas été correct avec elle et ça le jeune homme l'avait toujours su et d'ailleurs il avait toujours pensé qu'un jour il irait la voir pour pouvoir s'excuser. Aujourd'hui elle était là, à quelques mètres de lui. Il l'observait à cette table, caché lui derrière le rideau de la scène et son cœur battait déjà à toute allure. Il souffla une fois puis deux fois, pour se donne un peu de courage. Il lâcha le tissu rouge qui cachait aux jeunes femmes les coulisses puis il partie lui même se changer, histoire de mettre quelque chose d'un peu plus adapté pour aller se balader dans la salle ; et encore il portait simplement une chemise sans manche et un pantalon qu'il était prêt à retirer si jamais une femme lui demandait. Prenant son courage à deux mains, le blond sortie des coulisses pour aller vers le bar, et gardant toujours un œil sur Kathleen il commanda plusieurs boissons. Ne sachant pas vraiment comment l'approcher – parce qu'elle ne l'avait peut être pas reconnu – il préférait s'attaquer à toute la table. Pour une fois, son but n'était pas de draguer une fille avec laquelle il passerait le reste de la nuit, mais juste de parler à cette jolie brune. Il pris le plateau, retrouva les premiers gestes qu'il avait eu quand il avait commencé à bosser ici et s'approcha de la table de Kathleen en forçant un large sourire. « Bonsoir mesdemoiselles. » Il posa les différents verres sur la table devant elles. « J'espère que je ne me suis pas trompé sur vos goûts.. » Il les regarda toute puis reporta son attention sur celle qu'il connaissait si bien.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Jeu 6 Déc - 16:21

✝ HERE I AM, WILL YOU SEND ME AN ANGEL. HERE I AM IN THE LAND OF MORNING STAR.

« Kathleen, il est parti. » Annonçait sa meilleure amie. Devant cette nouvelle, la jeune brune de dix sept ans n’a pu ajouter un seul mot. Ses lèvres se sont entrouvertes, n’étant plus capable de retenir ses muscles. Ses bras se laissèrent tomber le long de son corps et son regard se perdit dans le vide. Il était parti, sans même lui annoncer. Il était parti, on ne sait où mais il n’était plus là. Il n’était plus à ses côtés. Il l’avait abandonné. Elle ne disait mot, elle ne bougeait pas. Comme absente, les minutes s’envolèrent comme il s’était évaporé. Kathleen venait de comprendre qu’elle l’avait perdu. Elle sentit son coeur se resserrer, s’assécher et se briser pour finir comme poussière. Ca faisait mal. Elle n’avait jamais ressenti cette douleur auparavant. Celle qui prend du plus profond de soi, celle qu’on voudrait éloigner, celle qu’on voudrait arracher. Son souffle se faisait plus lourd et, sans s’en rendre compte, des larmes perlées ses yeux. Elles roulaient le long de sa joue pour venir s’écraser sur le sol et gelées sous la température de l’hiver qui trônait à Dayton. Le ciel était blanc, annonciateur de neige. Les premiers flocons commencèrent à tomber et la magie de cet instant, elle n’avait pas le coeur à en profiter. Il n’y avait aucune pensée dans son esprit, mis à part le visage de l’homme qu’elle aimait s’effacer petit à petit comme un souvenir qui se perd avec le temps. Elle pleurait silencieusement comme son amour qu’elle devait à présent taire à jamais. Elle n’aurait jamais pensé que tomber amoureuse pouvait être dévastateur et rendre une personne aussi inerte. C’était la fin. La fin de sa belle histoire. Un premier amour. Wade était parti et avec lui, le coeur de la brune.

La jeune femme reprit ses esprits, le souffle court et la gorge serrée. Ses yeux commencèrent à devenir rouges au souvenir de cette journée d’hiver. Revoir Wade Fraser l’avait mis dans un état de confusion absolue. Kathleen avalait difficilement sa salive et attrapait son verre pour le terminer d’un trait. « Elle est des nôtres ! » Chantait sa colocataire. Cette réflexion étira un sourire sur les lèvres de la brune. Ses amies la suivirent dans la descente de leurs boissons avant de s’exclamer ensemble. Ses pensées se dirigèrent alors vers les péripéties de la jeune blonde, Helene, fan de club de striptease, qu’elle racontait avec tant d’intonations sur un jeune homme qu’elle avait rencontré à son travail. Certains éléments étaient quelque peu surfaits mais ne gâchaient en rien la connerie de son aventure, ou plutôt mésaventure. Les mains posées sur ses cuisses, Kathleen enchérissait sur certains passages de manière comique. La table riait, partant quelques fois en fous rires. Alors que la brune levait les yeux vers la salle, elle aperçut le jeune homme la traverser jusqu’au bar. L’observant alors un long moment, elle finit par détourner les yeux pour ne plus sentir son coeur s’affoler et paniquer.

Jouant avec la paille de son verre vide, Kathleen affichait un sourire sur le coin de ses lèvres en écoutant toujours ses camarades discuter. Pensant encore à Wade, elle n’osait plus lever les yeux de son verre afin de ne pas prendre le risque de croiser son regard bien que la tentation était forte. « Bonsoir Mesdemoiselles » Saluait une voix roque qui glaçait le sang de Kathleen, lui procurant un frisson. Elle se figeait et vit un verre se poser devant elle après les autres. « J’espère que je ne me suis pas trompé sur vos goûts.. » Finissait-il. Le souffle de la brune se coupait. Il était là, à quelques mètres d’elle mais elle ne voulait pas affronter son visage et en particulier ses yeux. « Oh, tu es le bel homme du show de tout à l’heure. » S’engageait Helene avec un large sourire sur les lèvres. Elle poussait alors Allie pour se décaler et ainsi, laisser une place de libre à Wade sur le canapé où nous étions installés. « Installes toi avec nous, c'est le moindre qu'on puisse faire pour te remercier de ces verres. » Proposait-elle. Il était à présent en face de Kathleen qui fixait son verre, essayant de ne rien laisser paraître. Elle ne disait pas un mot, ayant trop peur que sa voix trahisse ses sentiments. Au bout de quelques minutes où ses amies discutaient avec le jeune homme, Kathleen risquait un regard vers lui. Désormais, elle pouvait le voir de plus près. Son visage, quelque peu vieilli, n’avait pourtant pas changé. Ses traits qu’elle avait autrefois l’habitude de frôler n’avaient rien perdu de leur charme. Le fait d’admirer ses yeux, deux questions traversèrent alors son esprit. Se souvenait-il d’elle ? Que lui était-il arrivé durant toutes années ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Dim 9 Déc - 16:34

+ Stripped to the waist, we fall into the river, cover your eyes, so you don't know the secret, I've been trying to hide

Et si il s'était trompé ? Et si cette jeune femme n'était pas Kathleen, celle qu'il avait connu à Dayton. Celle qu'il avait surtout aimé plus que tout mais qu'il avait décidé d'abandonner pour venir tenter une nouvelle vie ici à New-York. C'était lâche ce qu'il avait fait, surtout la manière dont il l'avait fait mais malgré tout, ce ne l'empêchait pas aujourd'hui de vouloir lui demander pardon et pourquoi pas de lui donner des explications. Il y avait tellement de chose qu'elle ignorait mais dont il aurait dû lui parler peut être pour qu'elle comprenne un peu mieux son départ, qu'elle ne lui en veuille pas comme ça devait être le cas maintenant. Elle aurait été seule, il l'aurait abordé directement mais là, il y avait ces autres filles autour d'elle et tenter une approche trop rapide pourrait être compliqué ; et puis si c'était pas elle ? Il la regardait, maintenant assis avec ces jeunes femmes. Il faisait semblant de faire attention aux autres, il leur répondait et leur souriant mais une grande partie de son attention était focalisé sur la brune face à lui. Il aurait tellement voulu qu'elle relève juste un peu les yeux mais non, elle semblait gêné ou du moins elle ne voulait pas le regarder lui, son verre étant apparemment beaucoup plus intéressant. Peut être que c'était elle, qu'elle l'avait reconnu mais qu'elle ne voulait surtout pas que lui se rende compte de qui elle était. Ou alors c'était une fille tellement timide – et non pas Kathleen – qui n'osait surtout pas regarder l'homme qu'elle avait cû se déshabiller un peu plut tôt. Alors les autres filles lui parlaient et que lui se contentait de répondre, il se risqua à enfin ouvrir le bouche dans le but de prendre les devant et de pousser un peu la brune à relever la tête. « J'espère que notre petit spectacle vous a plu. » Il leur adressa à toute un sourire puis reposa un regard insistant sur Kathleen dans l'espoir que ses amis l'aide aussi un peu, pourquoi pas en lui donnant un petit coup de coude. « Et si vous voulez en voir plus et un spectacle un peu plus privé, il suffit de me le dire.. » Il prenait un risque en disant ça, celui de se laisser embarquer par l'une des deux autres, laissant son ex ici. Dans l'idéal c'était elle qu'il voulait emmener un peu plus loin, non pas pour un striptease – parce que même si elle lui demandait ça lui ferait un peu bizarre – mais juste pour pouvoir discuter avec elle un peu plus tranquillement.
La brune finit par relever un peu les yeux et lui la regardait toujours. Il suffit de à peine une seconde pour qu'il en soit sûr. C'était elle, c'était bel et bien Kathleen : son regard était l'une des choses qu'il ne pouvait pas oublier. Après tant d'année, elle avait bien sûr changé, tout comme lui mais au fond elle avait toujours ces mêmes traits fins qu'il avait connu, qui lui avait manqué quand il s'était retrouvé seul ici. Aujourd'hui ça lui faisait un bien fou de la revoir et il ne pu s'empêcher de sourire un peu bêtement, espérant pouvoir partager un moment un peu plus tranquille avec elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Dim 9 Déc - 17:54

✝ HERE I AM, WILL YOU SEND ME AN ANGEL. HERE I AM IN THE LAND OF MORNING STAR.

La jeune brune était toujours assise, les jambes croisés et ses doigts qui jouaient avec la paille de son verre encore plein. Elle le fixait un long moment, sans trop osée se mêler à la conversation qui avait lieu entre ses amies et son ancien petit copain. Se souvenait-il au moins d’elle ? Peut être avait-elle trop changé depuis ses dix-sept ans. Ou alors il s’en moquait totalement, ce n’était peut être pas important pour lui. Cette pensée la blessa légèrement. Kathleen a mis du temps à se remettre de cette rupture ou de cet abandon plutôt. Au fil des mois qui passaient, la douleur s’était estompée et le souvenir de ces moments passés avec Wade semblait de plus en plus lointain qu’elle se demandait s’ils avaient réellement existé. Au final, Kathleen avait tourné une page de sa vie. « J'espère que notre petit spectacle vous a plu. » Lançait-il. A cette phrase, un petit sourire se glissait sur le coin de ses lèvres. Evidement, le spectacle n’avait rien eu de déplaisant, au contraire. Jusqu’au moment où elle reconnu ses abdominaux musclés et bien dessinés qui appartenaient à Wade. Là, la soirée a prit une tout autre tournure. Mais elle ne pouvait s’empêcher se repenser à ce corps qu’elle touchait autrefois. Mais à quoi pensait-elle ? Elle secouait légèrement la tête comme pour sortir ses images du corps de Wade de sa tête. Elle attrapait son verre et passait la paille entre ses lèvres pour boire un peu. « Et si vous voulez en voir plus et un spectacle un peu plus privé, il suffit de me le dire.. » Annonçait le jeune garçon. A cela, Kathleen s’étouffa avec ce qu’elle venait d’avaler. Mettant sa main devant sa bouche, elle toussait quelques fois, ses yeux humides. Elle s’excusait rapidement envers ses camarades, prétextant qu’elle avait avalé de travers. D’où pouvait-il faire une telle proposition ? C’est vrai que c’est son métier maintenant. Levant le regard vers lui, ses yeux plongeaient dans le sien. Avait-elle le droit d'avouer que Wade lui avait manqué ? Apparemment, ça se voyait déjà dans ses yeux. « Et bien, moi je te le dis, beau brun. » S’exclamait Helene avant de passer son bras autour du sien dans un sourire. A l’entente de son amie approuver la proposition du jeune homme, Kathleen s’exclamait : « Non ! » Toutes ses amies tournaient le regard vers elle qui venait en quelque sorte d’interdire de partir en privé avec lui… Ce qui était très étrange, même Kathleen s’en rendait compte. Mais c’était sorti malgré elle. La brune, complètement gênée, regardait ses amies avant de s’attarder sur cet homme. « Enfin je veux dire… Tu ne veux pas boire un autre verre avant, Helene ? » Tentait-elle de rattraper le coup. Se mordant la lèvre inférieure, elle appréhendait la réaction de ses amies. C’est dans un rire que la jeune demoiselle pendue au bras de Wade ajoutait : « Oh mais Kathleen voudrait ce petit show en privée, je crois ! » C’est alors que ses joues viraient au rouge. Elle fit un simple « Non » de la tête avant de se concentrer sur son verre. Mais ses amies n’étaient pas prêtes d’oublier ce petit événement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Ven 14 Déc - 20:53

+ Stripped to the waist, we fall into the river, cover your eyes, so you don't know the secret, I've been trying to hide

Lorsqu'il était arrivé un peu plus tôt dans le club, Wade ne pensait pas que la soirée prendrait cette tournure. En fait, il s'était attendu à vivre une soirée plutôt banale. Il aurait danser, draguer quelques filles, réussie à en entraîner quelques une dans des endroits plus privée histoire de se faire encore plus d'argent et il aurait sûrement finit la soirée avec l'une d'entre elle. C'était comme ça presque tout les soirs. C'était comme une routine, mais une routine qui plaisait au blond, pourtant du genre imprévisible. Voir Kathleen bouleversait totalement le cours de sa soirée et maintenant, il ne savait pas comment ça allait finir. C'était à la fois effrayant – parce qu'il devait l'affronter après le mal qu'il avait du lui faire – mais Wade devait avouer que ça lui faisait aussi plaisir. Malgré les années, elle ne semblait pas avoir tant changer. Les traits de son visage lui donnait un air plus mature c'est vrai, mais il faut dire qu'elle n'était plus cette fille de dix sept ans qu'il avait abandonné. Elle avait du – à même titre que lui – dû vivre un tas de choses durant ses années.. un tas de chose qu'il mourrait d'envie d'entendre. Mais de manière générale, non, elle n'avait pas l'air d'avoir changé. Elle était toujours cette belle jeune femme dont il était tomber amoureux étant plus jeune. Il essayait de capter son regard mais n'y parvenait pas, elle semblait fuir ses yeux et lui préférer ce verre. En fait, la seule chose qui la fit réagir c'est lorsqu'il leur proposa un spectacle un peu plus privée. En réalité, ce n'était pas avec les autres qu'il voulait aller – quoi qu'il les trouvait tout à fait à son goût – mais indirectement, ce message s'adressait à la brune assise en face de lui. Malheureusement elle n'y répondit pas. Peut être qu'elle n'avait pas envie tout simplement.. Peut être qu'elle ne voulait pas passer un moment seule avec lui parce qu'elle lui en voulait trop ; elle avait ses raisons après tout. Alors certes, Wade était déçu et pourtant il le tenta de le cacher lorsque l'amie de Kathleen lui fit comprendre que elle était intéresser. Lui souriant, il se leva pile ou moment ou son ex' se décida enfin à réagir et à ouvrir la bouche pour la première fois depuis qu'il était ici. Son regard se posa automatiquement sur elle et il la regarda sans trop comprendre, un peu comme ses amies d'ailleurs ; et là, cette fille qui était toujours accroché à son bras sortie cette phrase qui allait lui permettre d'enlever Kathleen à son groupe d'amie. Si il avait pu, il aurait embrasser cette fille et lui aurait dit un grand merci ! Mais Wade se contenta de sourire et de tendre la main vers son ex'. « Qu'est ce que tu en penses Kathleen ? » Ça faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas prononcé ce prénom.. Il y ressentait presque une certaine nostalgie, un petit truc agréable qui lui permit de se remémorer tous ces bons moments qu'il avait passer avec la brune avant de tout envoyer en l'air. Wade voulait se rattraper, lui expliquer et se faire pardonner. Comment ? Ca il ne le savait pas mais pour le moment, tout ce qu'il espérait c'était qu'elle accepte de prendre sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Lun 17 Déc - 19:46

✝ HERE I AM, WILL YOU SEND ME AN ANGEL. HERE I AM IN THE LAND OF MORNING STAR.

Kathleen ne savait plus vraiment où se mettre. Elle avait donné l’occasion à son ancien petit ami de voir ses faiblesses, elle qui s’était promis de ne plus jamais les montrer. Un simple et timide sourire s’affichait sur le coin des lèvres en guise de réponse aux remarques de ses amies. Son regard se perdit à nouveau dans son verre pour éviter de se rendre plus ridicule qu’elle ne l’était déjà, laissant alors les autres demoiselles plaisanter sur sa réaction. Que lui avait-elle pris pour s’exprimer si soudainement ? Elle se connaissait jalouse mais pourtant, elle n’avait plus de raison de l’être envers Wade. Leur histoire était finie depuis bien des années déjà. Sept ans. Sept ans que son visage s’était effacé de son esprit. Sept ans que leur relation était un lointain souvenir et qui se mélangeait à l’imaginaire. Son coeur battait à vive allure et elle soufflait discrètement pour tenter de le calmer. « Qu’est ce que tu en penses Kathleen ? » Questionnait-il. Son nom, cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas entendu prononcer par ses lèvres, cette voix. Cette sensation de nostalgie l’envahie à cet instant. La demoiselle se figeait un court instant avant de relever la tête vers Wade. Une fois de plus, ses yeux se perdirent dans les siens. A quoi jouait-il ? Toutes ses pensées étaient confuses et n’arrivaient pas à trouver de réponses à tout ce bazar. Qui aurait pu croire que cette sortie entre filles se serait terminée ainsi ? Kathleen regardait toujours les yeux du jeune homme en essayant d’y apercevoir le fond de sa pensée. Tout ce qu’elle remarquait, c’est que son regard avait bien changé et qu’elle ne pouvait plus le déchiffrer comme autrefois où elle pouvait tout connaître de lui, la signification de ses moindres réactions et de ses regards même s’il ne disait rien. Il est bien loin ce temps là…. Elle vint tout de même déposer sa main sur la sienne pour ensuite se lever. La jeune brune avait bien besoin de s’expliquer avec lui, elle avait besoin de réponses et seul lui pouvait les lui donner.


Ensemble, ils traversèrent la salle sans un mot. Kathleen jetait un petit coup d’oeil aux personnes installées. Plusieurs se payaient la compagnie d’hommes et de femmes le temps d’une danse avant de parfois s’éclipser en privé, considérés comme de simple objet de désir. Comment Wade en est arrivé à faire ce métier ? Est-ce vraiment cela qui lui plait ? La brune ne savait plus vraiment s’il était toujours l’homme dont elle était tombée amoureuse. Les gens changent avec le temps, c’est évident. Wade est surement quelqu’un qui lui est totalement étranger désormais. Kathleen jetait un bref regard vers lui, il marchait en regardant droit devant. Comptait-il vraiment faire son job en privé ? Baissant ainsi la tête, la demoiselle remarquait leurs mains encore entrelacées. D’un geste timide, elle retira sa main. Wade l’emmenait dans un endroit tranquille. Le laissant fermer derrière lui, Kathleen observait la pièce. Ils étaient désormais seuls et elle n’osait pas dire un mot. L’envie ne lui manquait pas. Elle était à la frontière entre la crise de nerf pour ce qu’il lui avait fait subir sept années plus tôt et le fait qu’elle était perdue. Dos à lui, la brune ouvrait parfois les lèvres en espérant pouvoir sortir ne serait-ce qu’un mot mais elle ne pouvait pas. Renonçant, elle se retournait vers le jeune homme et le regardait en entendant qu’il parle le premier.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Mer 19 Déc - 10:10

+ Stripped to the waist, we fall into the river, cover your eyes, so you don't know the secret, I've been trying to hide

La brune avait toutes les raisons possibles de refuser cette invitation à le suivre. Il lui avait fait mal, l'avait laisser tomber et ce soir, il revenait vers elle tout souriant, comme ci rien ne s'était passer. Wade ne le laissait pas paraître mais à l'intérieur de lui, il sentait une sorte de douleur, de gêne.. peut être dû à cette honte qu'il avait eu quand il était partie comme un voleur, sept ans plus tôt, sans en parler à Kathleen. Elle et Miranda. Ça avait été les deux seules choses qui l'avait fait rester si longtemps à Dayton, et si Kathleen n'avait pas été là, sans doute aurait-il lâcher sa meilleure amie bien plus tôt. Mais voilà, elle était arrivé dans sa vie, elle avait été sa première et seule vraie histoire d'amour – jusqu'au aujourd'hui. En arrivant à New-York il avait espérer l'oublier mais plusieurs années d'un amour aussi fort, ça ne s'efface pas comme une simple faute faite en tapant un texte à l'ordinateur, dans la vraie vie le bouton ''supprimer'' n'existe pas ,malheureusement. Tout serait tellement plus facile et ça permettrait d'éviter ce genre de moment, ces retrouvailles quelque peu étranges. Wade aurait préféré la croiser par hasard dans la rue, dans un parc, dans un bar.. N'importe où mais pas ici.. pas maintenant alors qu'il était entrain de travailler. Être stripteaseur ne le dérangeait pas et il ne se plaignait pas de ce boulot qui lui permettait de gagner assez bien sa vie, mais il était un peu près certain qu'elle n'avait pas la même vision des choses, qu'elle voyait ça comme un métier dégradant peut être même malsain. Peut être qu'il pourrait lui expliquer, lui faire comprendre mais pour le moment, il n'arrivait plus à réfléchir. A partir du moment où elle avait mis sa main dans la sienne, des frissons avaient parcourue son corps, son cœurs s'était emballé et son esprit s'était fait envahir par un tas de souvenir. En marchant avec elle pour rejoindre les salles privées, il s'était même surpris à sourire et à serrer légèrement la main de la jolie brune, retombant subitement au bon vieux temps, quand ils se baladaient tous les deux dans Dayton, mains dans la main, montrant à tout le monde leur amour. C'était les seuls moments ou Wade se sentait vraiment bien d'ailleurs, quand il était avec elle, loin de sa maison et de ses parents. Mais voilà, aujourd'hui ils n'étaient plus dans les champs de Dayton mais en plein milieu de la ville de New-York et qui plus est dans un club de striptease. Tout était différents ici, l'atmosphère, l'ambiance.. et eux. Au moment ou elle retira sa main dans la sienne, Wade le compris. Il avait beau être heureux de la revoir, le bon vieux temps était passé et c'était entièrement de sa faute.
Une fois dans la salle, il referma la porte et se tourna pour la regarder alors qu'elle était dos à lui. Par quoi commencer ? Comment lui dire ? Qu'est ce qu'il devait lui dire ? Le blond n'en n'avait aucune idée et pour la première fois depuis longtemps, il se sentait mal à l'aise. Elle se retourna vers lui et automatiquement il baissa les yeux, comme un gosse qui n'ose regarder ses parents après avoir fait une grosse bêtise. D'ailleurs il resta silencieux pendant un moment puis il osa faire un premier pas vers elle puis un deuxième, pour s'approcher doucement. Une fois juste devant elle, il releva les yeux. Elle était toujours aussi belle. Son regard, les traits de son visage.. il retrouvait tout ce qui lui avait manqué pendant ces années. Wade ne pu empêcher un léger sourire de se former au coins de ses lèvres alors que du bout des doigts il vint caresser la joue de Katlheen, comme si il avait besoin de la toucher pour être sûr que tout ceci était bien réel. « Tu.. tu m'as manqué.. » C'était totalement nul comme phrase, il le savait très bien mais c'était la seule chose qu'il avait réussie à sortir pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Jeu 20 Déc - 14:26

✝ HERE I AM, WILL YOU SEND ME AN ANGEL. HERE I AM IN THE LAND OF MORNING STAR.

Kathleen remarquait les yeux baissés du jeune homme dès que son regard avait croisé le sien. Dans l’attente de ses paroles, la pièce semblait se rétrécir et la jeune brune avait l’impression d’être oppressée. Les secondes devenaient des heures sans qu’elle ne puisse ajouter un mot, sa voix ayant comme disparue. Devant lui, elle perdait ses moyens, elle était impuissante. Il pouvait voir ses faiblesses, elle les laissait apparentes. Elle ne pouvait pas se cacher derrière une carapace, pas avec lui. C’est bizarre qu’on puisse arriver à être mis à nu devant une seule personne, une personne qui connait tout de vous, qui peut décrypter chacun de nos regards, de nos gestes, de nos traits. Wade avançait d’un pas, d’un pas que la demoiselle observait, le coeur serré. Elle appréhendait. Elle restait immobile, le corps tremblant légèrement, comme si elle avait peur. Alors qu’au contraire, elle attendait sa réaction, ses paroles. Ses premiers mots depuis sept ans.


Une fois devant elle, Wade relevait les yeux. Son regard se plongeait dans le sien. Kathleen eut le souffle coupé. Ses yeux couleurs océans la déstabilisaient et elle avait toujours eu horreur de ça. Car il suffisait qu’il la regarde droit dans les yeux pour qu’elle soit à lui. A ce moment précis, elle essayait de savoir ce qu’il pouvait ressentir. Elle détaillait ses yeux, ses pupilles. Les lèvres entrouvertes sans s’en rendre compte, elle cherchait dans son regard. Un léger sourire se dessinait sur les lèvres du blond. Kathleen baissait son regard vers ses lèvres pour l’admirer. Les doigts du jeune homme vinrent effleurer sa joue puis la caressent avec douceur. A ce contact, elle fermait les yeux. Son coeur lâchait. Un long frisson lui parcouru le corps et sa main remontait de son avant-bras jusqu’à la sienne. Sa peau était la même, chaude. Elle redécouvrait une partie de son corps bien qu’au fil de leur relation d’autre fois, elle le connaissait par cœur. Elle vint appuyer légèrement sa main contre sa joue comme pour vérifier qu’il était bien là avec elle, que tout ce qui se déroulait était bien réel, qu’elle ne rêvait pas. « Tu… Tu m’as manqué… » Finit-il enfin par dire. En guise de réponse, Kathleen caressait lentement sa main de son pouce avant de la serrer dans la sienne. Il était enfin prêt d’elle. Elle pouvait le toucher, caresser sa peau. Un doux sourire s’installait sur le coin de ses lèvres en sentant ses doigts qui caressaient lentement sa joue. Elle aurait tant aimé lui dire que c’était réciproque. Mais après tout, ça se voyait dans ses gestes qu’il lui avait énormément manqué. Ca se voyait que son coeur explosait à ce contact. Ce premier contact en sept ans d’absence, d’abandon. A cette pensée, elle ouvrit lentement les yeux. Son regard se perdit dans le vide, elle passait ses doigts entre les siens et descendit lentement sa main pour la retirer de sa joue. « Tu es parti… Il y a sept ans… Tu es parti sans dire au revoir… » Murmurait-elle. Ces mots étaient comme une déchirure. Ils déchiraient son coeur car ça la ramenait à la réalité. Du jour au lendemain, il l’avait quitté sans même avoir pris la peine de lui annoncer. Kathleen lâchait la main du jeune homme puis reculait d’un pas, repensant à la douleur de ce fameux jour où elle apprit qu’il était parti. Une belle phrase ne pouvait pas lui faire oublier. Il ne suffisait pas d’une caresse pour effacer le passé. « Tu n’as même pas passé un coup de fil… » Disait-elle plus fort. Sa voix avait enlevé la faiblesse de ce contact. Elle levait les yeux vers lui pour le regarder d’une autre manière que précédemment. Cette fois-ci, c’était de l’incompréhension dans ses yeux et de la colère en repensant à ce qu’il s’était produit.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Mer 26 Déc - 9:27

+ Stripped to the waist, we fall into the river, cover your eyes, so you don't know the secret, I've been trying to hide

Sept ans auparavant Wade avait fait ce même geste. Il était venu poser sa main sur la joue de Kathleen sans rien dire et s'était contenter de la regarder un moment. Sachant que le lendemain il partirait il avait voulu profiter une dernière fois de ce contact, de la douceur de sa peau ; ensuite il s'était penché pour l'embrasser pendant un long moment. Il se souvenait très bien qu'elle l'avait regarder de manière un peu étonné. Sur le coup, elle n'avait pas dû comprendre pourquoi il agissait ainsi mais aujourd'hui, tout devait être beaucoup plus clair dans la tête de la brune ; et finalement, peut être que cette soirée à New-York, dans ce club de striptease n'était que la continuation, la suite logique de leur histoire qui s'était interrompu de manière beaucoup trop brutale et ce par la faute de Wade. Le blond craignait qu'elle ne le repousse violemment. Oui elle avait accepté de le suivre jusqu'ici mais il lui avait fait du mal, il en était conscient et elle avait tout à fait le droit de s'énerver, de lui en mettre une, de le crier tout un tas d'horreur. Bien que d'habitude il n'était pas du genre à supporter ce genre de chose, là il n'aurait pas vraiment le choix, de toute manière il s'y préparait depuis le jour ou il était partie. Il n'avait jamais vraiment su si un jour il la reverrais mais tout de suite, il avait comprit que si ça arrivait, ça serrait un moment difficile pour elle comme pour lui. Mais bizarrement, Kathleen se montra elle, aussi douce qu'autre fois, comme ci aucun d'eux n'avait oublier ces gestes qu'ils avaient eu pendant des années. Sentir sa main sur la sienne le fis sourire d'avantage, pas parce qu'il était content de ne pas s'en prendre plein la tête, mais juste parce que ça lui faisait du bien de la sentir aussi proche de lui. Sa peau, son parfum, ses lèvres, son regard, sa voix, tout lui avait manqué. Alors stout retrouver là maintenant, c'était une sorte de libération et une sensation étrange mais agréable se dissipait maintenant dans tout son corps. Wade voulait rester comme ça pendant des heures, il avait même envie de la prendre contre lui et de la serrer doucement contre son corps comme il le faisait autrefois. Cependant Kathleen ouvrit de nouveau les yeux alors qu'elle forçait la main de Wade à quitter sa joue. Ce geste simple fit pourtant beaucoup de mal au jeune homme qui tenta de cacher tout ça. Il la regardait sans rien dire, son sourire ayant disparu en comprenant que ces retrouvailles n'allait pas être qu'un moment plein de tendresse. « Tu es parti… Il y a sept ans… Tu es parti sans dire au revoir… » Fautif, il l'était clairement. Il était la cause de tout et là il ne pouvait le nier. Lui même il avait mal en repensant à ce jour ou il avait dû partir mais à ce moment là, tout était si compliquer dans sa vie qu'il n'avait pas trouver d'autre solution. C'était sûrement lâche et horrible ce geste mais il n'avait pas vu d'autre solution, d'autre échappatoire. « Tu n’as même pas passé un coup de fil… » Les yeux baissé et les bras croisé sur le torse, on voyait bien à quel point il se sentait mal à l'aise face à Kathleen. Lui d'habitude si sûr de lui, se trouvait totalement dépasser par tout ça. Il s'en voulait terriblement mais il n'arrivait plus à réfléchir, il ne savait plus quoi dire pour essayer de se faire pardonner.. Enfin si c'était encore possible.. « Je sais .. Je suis tellement désolé.. » S'excuser était la première chose à faire. Kathleen devait comprendre qu'il n'avait pas fait ça pour lui faire du mal et surtout à quel point il pouvait s'en vouloir d'avoir agis ainsi. Il releva finalement la tête. Il devait l'affronter, affronter son regard dans lequel il pouvait discerner de la colère et sûrement de la peine aussi. Ça lui faisait mal mais il devait le faire. « Si je pouvais revenir en arrière, j'agirais autrement.. Je te jure Kathleen. T'imagines même pas à quel point je m'en suis voulu après avoir fait ça. » Il rebaissa les yeux et même le visage. C'était beaucoup trop dur de l'affronter, il ne s'y était pas préparer. Beaucoup se moquerait bien de lui en le voyant ainsi, lui qui d'habitude menait les filles à la baguette mais là il s'agissait de Kathleen et pas de n'importe quelle fille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Mer 26 Déc - 19:51

✝ HERE I AM, WILL YOU SEND ME AN ANGEL. HERE I AM IN THE LAND OF MORNING STAR.

« Je sais.. Je suis tellement désolé.. » Ajoutait-il. Mais ça ne pouvait rien effacer. Kathleen s’était reculée de quelques pas, comme pour mettre une barrière entre eux. Après toutes ses années, elle s’était endurcie. La demoiselle en proie à ses sentiments, qui se laissait dicter par eux, était bien loin désormais. Elle s’était forgée une dure carapace pour se protéger. Mais elle savait que se retrouver trop proche de Wade, ne ferait qu’accentuer la douleur que ces dernières secondes et lui faire à nouveau perdre le contrôle. « Si je pouvais revenir en arrière, j'agirais autrement.. Je te jure Kathleen. T'imagines même pas à quel point je m'en suis voulu après avoir fait ça. » Continuait-il. Le mal était déjà fait. Il ne suffit pas de souhaiter, de vouloir, maintenant que tout était passé et que ce souvenir est ancré dans le cœur de la brune comme l’un de ses plus douloureux. Toutes ces années où elle demeurait dans l’ignorance d’un amour parti. Elle aussi avait souhaité faire autrement, ne jamais l’avoir rencontre pour s’épargner l’amour. Car après lui, Kathleen n’a jamais voulu avoir quelqu’un d’autre. Elle n’a jamais voulu redécouvrir l’amour, de peur d’être une fois de plus déçue et abandonnée. Alors elle a rejeté tous les hommes qui s’approchaient. Peut être était-ce aussi une manière de garder en elle un petit bout d’espoir et d’amour pour lui. « Je t’ai attendu, tu sais. Chaque jour, je t’ai attendu. Chaque jour, j’espérais que tu franchisses ma porte. Pendant des mois, j’ai espéré chaque jour que tu me reviennes… » Commençait-elle. Sa voix tremblait à la mémoire de ces instants qu’elle ne pouvait oublier, qui ne pouvaient s’extirper de son être. Elle prit une grande respiration, comme pour se donner le courage d’affronter la réalité. Elle se souvient de son visage pâle qui observait la rue par la fenêtre dans l’espoir d’y apercevoir la silhouette de son amour, de ses yeux rouges rongés par l'insomnie de ses nuits où elle se remémorait ses moments avec lui et du trou qu’il avait laissé dans sa poitrine. Les mois les plus difficile de sa vie, lorsqu’on perd son premier amour. On ne sait pas comment réagir, on ne sait pas comment oublier. « Les mois sont devenus une année et tu n’étais toujours pas là… J’ai fini par me rendre compte que tu ne reviendrais jamais. » A-t-elle finit par lâcher. Elle a mit un an pour se rendre compte de ça. Un an à faire son deuil en quelque sorte. La brune a baissé les yeux vers le sol en y laissant couler une seule larme. La goutte éclatait au sol comme son cœur qui explosait de douleur. C’était la première larme depuis des années, depuis sept ans. La dernière remontait au jour où elle a apprit qu’il était parti et que les flocons avaient percés les nuages. Elle s’était promise de ne plus jamais les laisser troubler sa vue et pourtant, ce soir là, elle avait rompu cette promesse. Une seule goutte s’était échappée de ses yeux humides et devant lui. C’était plus fort qu’elle, cette larme s’était frayée un chemin. D’un revers de main, elle séchait ses yeux avant de relever la tête vers Wade en tentant de ne rien laisser paraître. « Je crois que je mérite des quelques explications. » Déclarait-elle. C’était le moindre qu’il pouvait faire. Lui expliquer le pourquoi du comment. Lui expliquer ce qui l’a poussé à partir sans rien dire. Elle avait besoin de savoir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Ven 28 Déc - 21:42

+ Stripped to the waist, we fall into the river, cover your eyes, so you don't know the secret, I've been trying to hide

Plus le temps passait, plus les secondes s'écoulaient et plus Wade avait l'impression de s'enfoncer. S'en était finit de ce moment agréable de retrouvailles, de sentir la douceur de sa peau sous le bout de ses doigts. Kathleen lui en voulait, c'était clair, et la connaissant elle ne lâcherait pas le morceau aussi facilement. Mais de toute façon, le blond savait que si un jour il avait la chance de la retrouver, il devrait se confronter à elle et surtout à ses erreurs passés. Car oui, il considérait son départ précipité de Dayton comme une erreur. Enfin, il était content d'être partie et si il avait à le refaire, il quitterait une nouvelle fois sa ville natale et surtout ses parents, mais il agirait d'une façon différente et il tiendrait au courant Kathleen. Il avait tellement tout fait pendant des années pour lui cacher la vérité sur sa famille qu'il avait eu peu de l'affronter une dernière fois et de lui dire tout ça juste avant de partir. Il avait eu peur de sa réaction bien évidemment, mais aussi de ce qu'il aurait pu faire en croisant à nouveau son regard. A l'époque, la brune avait un tel pouvoir sur lui qu'avec un simple baiser elle aurait pu le convaincre de rester et de supporter les coups de son père et l'ignorance de sa mère. « Je t’ai attendu, tu sais. Chaque jour, je t’ai attendu. Chaque jour, j’espérais que tu franchisses ma porte. Pendant des mois, j’ai espéré chaque jour que tu me reviennes… » Ces mots lui déchiraient littéralement le coeur. Il n'avait pas été courageux et il s'en voulait encore plus aujourd'hui quand il voyait à quel point il lui avait fait du mal. Beaucoup dans cette ville le prenait pour un salaud qui ne faisait pas attention aux femmes, qui s'amusait à jouer avec elles et qui les jetait sans plus de sentiments une fois qu'il avait eu ce qu'il voulait. Mais tout ça c'était faux, ce n'était que l'image du coureur de jupon irrésistible qu'il voulait se donner, parce qu'en vérité derrière sa carrure imposante et son air sûr de lui, il était juste un garçon avec un coeur énorme qui essayait de se protéger du mal qu'on pourrait lui faire. Il avait tellement souffert en étant plus jeune qu'aujourd'hui il ne voulait plus se laisser atteindre par quoi que se soit. Et pourtant là il avait mal. Mal parce qu'il avait agit comme un abruti et qu'il avait blessé une fille formidable qui ne méritait pas ça. « Les mois sont devenus une année et tu n’étais toujours pas là… J’ai fini par me rendre compte que tu ne reviendrais jamais. » Il ferma un instant les yeux et serra la mâchoire. Il était tellement énervé mais contre lui même. Il comprenait maintenant à quel point elle avait du souffrir, sûrement encore plus que lui. « Je te jure que je voulais pas te faire du mal mais.. J'ai agis comme un lâche.. » lâcha t-il finalement en soupirant. Depuis un moment maintenant, il fuyait le regarde de la jeune femme, trop honteux pour l'affronter et pour voir l'état dans lequel il l'avait mis ; mais il pris son courage à deux mains et il releva les yeux au moment ou elle essuyait sa joue. Il n'avait qu'une envie : la prendre dans ses bras, la serrer contre lui et la consoler, comme il l'avait fait de nombreuses fois par le passé. Pourtant il ne bougea pas. Il ne pouvait rien faire de toute manière. « Je crois que je mérite quelques explications. » Elle avait raison, elle méritait de savoir la vérité, de comprendre enfin pourquoi il était partie mais Wade avait ce blocage quand il s'agissait de parler de son passé à Dayton et surtout de sa famille. Seule sa meilleure amie était au courant et apparemment, elle n'en n'avait jamais parler à Kathleen. Ce n'était pas plus mal car c'était à lui de le faire et ce dès maintenant. « Viens t'asseoir s'il te plait.. » Ne prenant même pas la peine de lui tendre une main qu'elle ne pendrait sûrement pas, Wade vint s'asseoir sur le sofa qui se trouvait au fond de la pièce. Il la regarda un instant, espérant qu'elle vienne à ses côtés puis il prit une grande inspiration avant de souffler, comme pour se donner du courage. « Je suis partie sans te prévenir parce que j'avais peur de ta réaction et j'étais persuadé que si je te voyais, je repousserais à plus tard mon plan de quitter Dayton. Je pouvais pas faire ça.. Je pouvais pas rester là-bas.. » Son coeur commençait déjà à se serrer rien qu'en pensant à ce qu'il allait raconter. Si il y avait bien une chose qu'il voulait oublier c'était ça, les causes de sa fuite mais avec Kathleen face à lui, il n'avait d'autre choix que de retrouver ses vieux souvenirs, les meilleurs comme les plus désagréables.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Mar 1 Jan - 18:16

✝ HERE I AM, WILL YOU SEND ME AN ANGEL. HERE I AM IN THE LAND OF MORNING STAR.

La jeune brune le regardait en attendant qu’il se décide de lui offrir quelques explications sur ses années de silences et surtout, sur la manière dont il était parti, tel un souvenir qui n’a jamais existé. En même temps, elle avait peur de ce qu’elle pourrait entendre. Pendant longtemps, elle avait imaginé des tonnes de situations sur les raisons de son départ précipité, toutes plus idiotes les unes que les autres et chacune plus douloureuse que les précédentes. Puis au final, elle a finit par se rendre à l’évidence. Il ne reviendrait pas et ça resterait sans réponses pour elle. Alors qu’allait-il lui dire maintenant ? Elle avait peur, peur que la réalité ne la blesse encore plus qu’elle ne l’a jamais été. « Viens t'asseoir s'il te plait.. » Lui demandait-il. Elle n’a pas dit un mot. Kathleen s’est contentée de le regarder s’installer sur le sofa au fond de la pièce. Lorsqu’il relevait le visage vers elle, leurs regards se croisèrent. Le visage du jeune homme avait l’air perturbé mais surtout tourmenté comme si son cœur portait les marques de son passé qu’il espérait par-dessus tout effacer et qui demeurait pour l’instant dissimulés dans un coin sombre de son âme. Que s’était-il donc passé pour que le fait d’en parler soit aussi douloureux pour lui ? La brune s’est finalement décidée à le rejoindre. Elle la regardait, l’air inquiète comme elle avait à chaque fois qu’il n’allait pas bien. S’installant à ses côtés, elle n’ajoutait rien. Elle ne le pressait pas, le laissant prendre son temps pour s’ouvrir. A son attitude différente d’autrefois, Kathleen a bien vite remarqué qu’il s’était forgé une carapace pour se protéger, bien qu’avec elle il n’avait absolument rien à craindre. Il prit une grande inspiration, comme pour se donner du courage d’affronter à nouveau les démons de son passé. « Je suis partie sans te prévenir parce que j'avais peur de ta réaction et j'étais persuadé que si je te voyais, je repousserais à plus tard mon plan de quitter Dayton. Je pouvais pas faire ça.. Je pouvais pas rester là-bas.. » Commençait-il. Alors, elle n’était pas la raison de son départ… Kathleen avait toujours cru qu’il était parti parce qu’il voulait la quitter et surtout, profiter de sa vie ailleurs. Mais son annonce avait l’air un peu plus sérieux qu’une simple envie d’adolescent de profiter de sa jeunesse. Et tu n’as pas pensé que j’aurais pu vouloir partir avec toi ? Elle aurait été capable de partir de Dayton pour lui, s’il lui avait demandé. Elle aurait laissé son père puisqu’il faut bien que les enfants quittent leurs parents un jour où l’autre. Et puis, à l’époque, c’était le bon pour elle. Elle était amoureuse, tout était nouveau. Elle aurait accepté. Mais il en avait décidé autrement et il avait surement ses raisons. Kathleen ne l’a pas coupé. Elle le laissait parler, elle le laissait se vider. Dans le fond, peut être qu’il en avait besoin. La demoiselle voulait glisser sa main sur sa nuque, comme pour l’encourager. Mais elle renonçait au moment où elle allait poser sa main sur son épaule, la remettant alors sur sa cuisse. Elle ne pouvait pas effacer ces sept années d’absence. Certes, il était proche autrefois. Mais maintenant ? A ce moment là, elle voyait à nouveau le garçon dont elle était tombée amoureuse, prête à le soutenir. Pourtant, tout a changé… Elle voulait savoir ce qui lui était arrivé, ce qui peut lui faire si mal à avouer, ce qui a l’air de le torturer. Et le voir comme ça, malgré toutes les années qui les ont séparées, lui fendait le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Mer 2 Jan - 11:03

+ Stripped to the waist, we fall into the river, cover your eyes, so you don't know the secret, I've been trying to hide

Ca faisait longtemps que Wade ne s'était pas sentie aussi vulnérable. Depuis qu'il était arrivé à New-York il avait essayer d'oublier ce que ses parents lui avaient fait subir. Les quelques petits marques qu'il gardait sur le corps lui rappelait bien évidement cet enfer, mais jusqu'à présent il avait réussit à ne plus y penser. Il mentait tellement sur son passé que finalement il avait presque finit par se croire lui même, par être persuader qu'il venait d'une ville près de la Grosse Pomme et que son enfance n'avait rien eu de particulier. Pourquoi en parler aux autres ? C'était totalement inutile. Seule Norah sa meilleure amie était au courant et c'était déjà bien suffisant. Enfin c'est ce qu'il avait penser jusqu'à maintenant. Parce que là, Kathleen était en face de lui et si il y'en avait bien une qui méritait de tout savoir, c'était elle. Depuis le début elle aurait dû tout savoir mais Wade pensait la protéger ainsi. Il voyait déjà la peine et la souffrance dans les yeux de sa meilleure amie alors il ne voulait pas voir la même chose dans ceux de Kathleen. Quand il était avec elle, il oubliait vraiment ce qui se passait quand il retrouvait sa maison, il avait l'impression d'être un gars normal et quand elle le prenait dans ses bras, c'était le plus grand des réconfort. Gâcher tout ça, il ne s'en sentait pas capable et pourtant il avait finit par le faire quand il avait décidé de quitter Dayton pour rejoindre New-York et commencer cette nouvelle vie. Et là tout le rattrapait : son passé, ses erreurs, ce qu'il avait essayer d'oublier. C'était trop, beaucoup trop pour lui et pourtant, il essayait de rester fort. Il avait envie de casser tout ce qu'il y avait autour de lui, de laisser sortir sa colère mais de un il aurait eu des problèmes puisqu'ils étaient quand même sur son lieu de travail et de deux, ce n'était sûrement pas la meilleure réaction à avoir. Il effrayerait sûrement la jeune femme et ce n'était pas ce qu'il voulait. L'avoir auprès de lui – même si ça l'obligeait à affronter les choses difficiles – lui faisait le plus grand bien. D'ailleurs pour se rassurer, il pris sa main dans la sienne. Il espérait qu'elle n'allait pas la retirer car il sentait vraiment qu'il en avait besoin. C'était un geste qui par le passé, l'avait rassurer ; un simple contact avec elle lui faisait un bien fou, et apparemment ça n'avait pas changé. Wade baissa un peu les yeux sur leur main, sur cette main qu'il serrait doucement. Il ne savait pas à quelle réaction s'attendre de la part de Kathleen et à vrai dire ça l'effrayait un peu. Pourtant, après un nouveau soupire il se décida enfin à se lancer, à lui dire vraiment ce qui se tramait dans la maison de la famille Fraser. « Mon père... il me battait. Et ma mère elle ne disait jamais rien, en fait elle s'en fichait pas mal de moi. » Le blond releva les yeux vers elle. A la fois soulager de lui avoir balancer ce secret qu'il gardait au plus profond de lui, mais aussi craintif quand à la suite des choses. D'ailleurs, craignait tellement ce qu'elle allait lui dire il reprit la parole rapidement. « C'était pour ça les marques que j'avais, les bleues et.. J'étais pas aussi maladroit et casse cou que je te le disais. Et c'est aussi pour ça que j'évitais de t'emmener chez moi. J'avais trop peur qu'ils te fassent du mal. » Oui, Wade avait du lui raconter pas mal de conneries pour éviter qu'ils n'aillent chez lui, ou par rapport à toutes les blessures qu'il avait sur le corps. Apparemment, elle l'avait toujours cru et finalement à l'époque c'est ce qui était le plus important pour lui ; qu'elle le croit quand il racontait des conneries. Non il ne voulait pas la blesser ou quoi que se soit, au contraire, son seul but avait été de la protéger de tout ça, tout comme il le faisait avec Norah depuis le début. « Je sais que ça n'excuse rien et que j'aurais du te parler avant de partir.. Mais j'ai pensé à moi avant toute chose et j'ai juste voulu fuir cet enfer.. Je suis tellement désolé.. » Ca devait bien faire la deuxième ou troisième fois qu'il le répétait. Mais à vrai dire, il avait comme l'impression que ce n'était pas encore assez. En fait, il ne savait pas du tout comment se faire pardonner. Il n'était même pas sûr que se soit une chose possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Ven 4 Jan - 14:25

✝ HERE I AM, WILL YOU SEND ME AN ANGEL. HERE I AM IN THE LAND OF MORNING STAR.

En sept ans, le souvenir du visage de Wade endormie dans sa chambre où elle passait plusieurs minutes à le regarder avant de s’endormir à son tour s’était estompé pour devenir un simple fantôme du passé. Elle l’avait aimé à en perdre la raison, à devenir vulnérable. Elle avait finir par apprendre à le haïr de toute son âme. Puis elle l’avait oublié, elle avait oublié ces moments dans ses bras, ces moments où plus rien ne pouvait compter autour. Peut être se mentait-elle à elle-même. Car après tout, cet amour fort et unique, elle ne l’a jamais retrouvé. Elle n’a jamais ouvert son cœur à un homme comme elle l’avait ouvert à Wade. Elle avait gardé une plaie dans son cœur qui ne pouvait être pansée. Et parmi toutes les villes de tous les pays et les vingt-quatre heures qui s’écoulent en une journée, ils s’étaient retrouvés. Aujourd’hui, il était là. Aujourd’hui, elle aurait les explications qu’elle avait longuement espérées pendant des années. Peut être est-ce le remède à ses blessures. Peut être que Wade est son remède pour tourner la page, pour s’ouvrir à nouveau, pour ne plus être effrayée d’être abandonner. Leur relation avait laissé des cicatrices bien enfouies que Kathleen tentait de dissimuler, se refusant d’être à nouveau vulnérable comme elle avait pu l’être auprès de lui. Peut être était-ce un mal nécessaire pour que la jeune brune devienne plus forte. Mais en se retrouvant prêt de lui, Kathleen avait l’impression de retrouver cette jeune fille de dix-sept ans en proie à ses sentiments. La main de Wade vint attraper la sienne. Elle ne bougeait pas et son regard se perdit. Ils n’étaient plus les adolescents d’autrefois et pourtant, certaines habitudes qu’ils avaient eues ensemble sont restées, comme si rien n’avait changé. Il serrait sa main pour y trouver un peu de courage. Kathleen levait le visage meurtri du jeune homme. Leurs doigts entrelacés, la demoiselle vint poser sa deuxième main sur la sienne, caressant lentement sa peau. Il pouvait s’ouvrir, se dévoiler. Elle était là. Elle ne partirait pas.


« Mon père... il me battait. Et ma mère elle ne disait jamais rien, en fait elle s'en fichait pas mal de moi. » Lâchait-il. Face à cette révélation, Kathleen n’a pas su quoi dire. Elle ne s’y attendait pas. Le regard bleuté du jeune homme vient se perdre dans ses yeux. Les lèvres entrouvertes, la demoiselle aurait voulu dire quelque chose mais aucun son n’a pu sortir. Elle s’était fait des idées, elle avait imaginé des situations tordues mais jamais ça… « C'était pour ça les marques que j'avais, les bleues et.. J'étais pas aussi maladroit et casse cou que je te le disais. Et c'est aussi pour ça que j'évitais de t'emmener chez moi. J'avais trop peur qu'ils te fassent du mal. » Ajoutait-il. Kathleen s’en souvenait. Elle se souvenait parfaitement de toutes ses fois où elle s’était mise en colère parce qu’il ne faisait pas attention. Toutes ses fois où elle lui passait de la crème sur ses hématomes. Pourquoi n’avait-elle pas deviné ce qui se passait réellement ? « Je suis tellement désolée… J’aurai du m’en apercevoir, j’aurai du me douter. » Répondit-elle en baissant la tête vers leurs mains toujours scellées. A présent, elle s’en voulait. Elle s’en voulait de ne pas avoir pu déceler ce qui se passait. Dans un sens, c’était en parti de sa faute s’il était parti… « Je sais que ça n'excuse rien et que j'aurais du te parler avant de partir.. Mais j'ai pensé à moi avant toute chose et j'ai juste voulu fuir cet enfer.. Je suis tellement désolé.. » A-t-il terminé. Son regard toujours baissé, Kathleen laissait ses doigts passer sur son avant-bras pour effleurer et caresser sa peau. Elle n’osait pas le regarder, se sentant fautive de n’avoir pas su le protéger. « Je comprends, merci de m’en avoir parlé. Tu as du vivre un enfer… Et je m’en veux de n’avoir rien vu. Tu as voulu me protéger et je n’ai même pas été capable de faire de même pour toi. » Soupirait-elle. Que se serait-il passé si la brune avait été au courant ? Peut être seraient-ils partis ensemble, peut être seraient-ils toujours ensemble après tant d’années. Mais on ne peut changer le passé et la réalité est telle qu’elle est.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Lun 14 Jan - 10:25

+ Stripped to the waist, we fall into the river, cover your eyes, so you don't know the secret, I've been trying to hide

Sentir de nouveau la main dans Kathleen dans la sienne, leur doigts qui s'entrelaçaient, suffit à donner assez de courage à Wade pour tout lui avouer. C'était un peu stupide. Pendant des années elle avait eu ce genre de geste avec lui et souvent même plus et jamais pourtant il n'avait pu lui dire ce qu'il vivait chez lui. Peut être que cette fois ci c'était différent parce qu'ils n'étaient pas à Dayton mais à New-York, parce qu'ils étaient dans un club de striptease ou lui travaillait, parce qu'ils ne s'étaient pas revu depuis bien longtemps, parce qu'elle lui avait manqué, parce que ça faisait longtemps qu'il n'avait pas eu le droit à ce genre d'attention.. En fait, les raisons étaient nombreuses mais elles n'avaient pas une grande importance. Non, maintenant qu'il avait dévoiler son triste passé à Kathleen, il avait l'impression que plus rien n'avait d'importance. Pendant des années il avait tout fait pour lui cacher. Il lui avait mentis sur ses blessures, ses marques, ses absences, sa famille.. Il prétendait que ses parents n'aimaient pas recevoir du monde à la maison quand elle lui proposait d'aller chez lui ou bien qu'il y avait encore des travaux. En fait, il se rendait compte maintenant qu'il avait passer son temps à lui raconter des histoires.. mais tout ça il l'avait fait pour la protéger et uniquement pour ça. Son père était du genre imprévisible, un truc de travers et il devenait le plus violent des hommes. Jamais Wade n'aurait risqué de lui présenter Katlheen, c'était beaucoup trop dangereux. Et puis il avait aussi vu la peine dans le regard de sa meilleure amie. Il l'avait même vu bien trop souvent et ça aussi c'était douloureux. Au moins quand il était avec la brune, il avait l'impression pendant un moment qu'il était capable d'oublier tout ça et ça lui faisait du bien. « Je suis tellement désolée… J’aurai du m’en apercevoir, j’aurai du me douter. » Wade serra un peu plus la main de la jeune femme dans la sienne. Elle n'avait pas à s'en vouloir. Même si elle pensait que ce n'était pas le cas, elle avait vraiment fait tout ce qu'il fallait pour l'aider. Lorsqu'elle l'embrassait, qu'elle le regardait, qu'elle lui souriait, ça lui suffisait à se faire sentir bien. « Non, t'as pas à l'être. » Comment aurait-elle pu imaginer un truc pareil ? Traiter aussi mal son enfant c'était un comportement totalement inhumain, Wade lui même en était conscient et si les rôles avait été inverser, il n'aurait pu imaginer une telle chose. Maintenant, il espérait qu'elle allait comprendre son geste, sa fuite même si lui pensait toujours que c'était un comportement digne d'un lâche. Sur le coup, il n'avait sans doute pas assez réfléchie. « Je comprends, merci de m’en avoir parlé. Tu as du vivre un enfer… Et je m’en veux de n’avoir rien vu. Tu as voulu me protéger et je n’ai même pas été capable de faire de même pour toi. » Wade la regarda un instant sans rien dire puis un léger sourire s'afficha sur son visage. Il repensait à ses nombreuses fois ou après une dispute – et après avoir soigner ses blessures – il s'était rendu chez elle pour passer la nuit à ses côtés. Jamais il n'avait sentie autant d'amour pour lui que quand elle se mettait contre lui ou le prenait dans ses bras. Ça lui faisait un bien fou mais sans doute ne s'en était-elle jamais rendu compte. Il passa sa main libre sur la joue de Kathleen puis son pousse vint relever son menton pour qu'il puisse la regarder. « Tu m'as beaucoup aidé Kathleen. Si t'avais pas été là je crois que j'aurais pu faire de grosses erreurs.. » Le blond lui adressa un nouveau sourire comme pour la rassurer puis passa une nouvelle fois son pouce sur sa joue. Souvent il s'était demandé comment il aurait finit si sa meilleure amie et sa petite amie n'avait pas été à ses côtés. Il se serrait sentis plus seul que jamais, ça c'est certain, et comme il venait de lui avouer, il aurait sûrement finit par faire des bêtises, le genre de truc irrécupérable. Mais voilà, il avait eu la chance de l'avoir à ses côtés dans cette épreuve et il n'avait pas su la remercier comme il fallait, bien au contraire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   Lun 21 Jan - 20:23

✝ HERE I AM, WILL YOU SEND ME AN ANGEL. HERE I AM IN THE LAND OF MORNING STAR.

Si, elle avait énormément de raisons pour être désolée. Surtout pour ces maintes fois où elle lui répétait de ne pas faire l’imbécile dans les rues, de ne pas faire son gros dur pour ne plus jamais voir ses blues sur son corps, pour toutes ces fois où elle lui en voulait de ne pas l’avoir présenté à ses parents au point de croire qu’il ne l’aimait pas suffisamment. Elle s’en voulait à elle-même ne pas avoir su le protéger. Bien que ces petites mains n’allaient pas réussir à le défendre devant son père, elle aurait aimé lui apporter le soutien nécessaire pour cette dure épreuve ou au moins, s’enfuir avec lui. Mais il en avait décidé autrement et ce n’est pas avec des suppositions que le passé pouvait être changé. Au contact de la main de Wade sur sa joue, la demoiselle relevait les yeux vers lui. Son cœur était plus serré qu’à la nouvelle de son départ, il y a des années. « Tu m'as beaucoup aidé Kathleen. Si t'avais pas été là je crois que j'aurais pu faire de grosses erreurs.. » Annonçait-il. Ou peut être il se serait enfui bien plus tôt. Peut être qu’il aurait pu échapper à bien des souffrances si leur couple n’avait jamais existé, si elle ne s’était pas immiscer dans sa vie. « Tu as bien fait de partir… » Même si ces mots lui déchirèrent le cœur, elle les pensait dans un sens, elle pensait à son bonheur et à sa reconstruction. Ca l’avait détruite de ne plus l’avoir à ses côtés, de passer des mois dans un attente insurmontable avec des espoirs en vain. Mais pour la première fois en sept ans, elle était heureuse qu’il l’ait quitté. Ainsi, il a reprit une nouvelle vie loin de l’ancienne et il était surement comblé maintenant, même si un pincement la saisissait à la pensé que ce n’était pas avec elle. Que pouvait-elle dire maintenant ? Elle aurait pu le gifler mais en vue de ces explications, elle ne pouvait rien ajouter. Il avait son choix et ce dernier semblait être le meilleur pour lui, c’est tout ce qui comptait. Un léger sourire se dessinait sur les lèvres de la jeune femme alors que sa main vint se déposer sur sa joue. Son pousse la caressait lentement malgré sa barbe mal rasé qui lui donnait un air tout aussi charmant. « J’espère de tout mon cœur que tu es heureux désormais. » Ces paroles étaient sincères. Même si ce n’était pas dans ses bras comme autrefois, Wade méritait de trouver le bonheur et de mener une vie comme il l’entendait. Kathleen ne savait plus trop se mettre, elle se sentait de trop dans cette nouvelle vie dont elle ne faisait pas partie. « Tu… » Commençait-elle, hésitante. « Tu m’aurais contactée un jour où l’autre si on ne s’était pas vu ici… ? » La réponse lui paraissait évidente. Sept années les avaient séparées et s’il n’y avait pas eu ce jeu du hasard, ils ne se seraient jamais revus. Se mordant nerveusement la lèvre, la brune se relevait de ce canapé où ils étaient installés. « Oublie ma question, c’est sans importance. » Lâchait-elle dans un sourire timide. « Je vais peut être rejoindre les filles maintenant… Elles doivent se demander ce qu'il se passe. » Bien que je savais pertinemment ce qu'elles imaginaient.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: IT'S LIKE A HURRICANE (wade)   

Revenir en haut Aller en bas
 
IT'S LIKE A HURRICANE (wade)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» David Otunga & Wade Barret & Chris Benoit Vs Justin Gabriel & Cody Rhodes & John cena
» Wade Barrett & Cody Rhodes Vs Randy Orton & The Rock
» Wade Barrett vs Abyss
» Wade Reden
» Wade Barrett et C-A vs Bobby Lashley et Christian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WAR AT THE ROSES :: HORS JEUX :: cross the river :: sujets-
Sauter vers: