AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (+) we can party all night long (r)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: (+) we can party all night long (r)   Ven 21 Déc - 22:39

« Bonsoir, toi, tu ne te sens pas un peu seule, ce soir ? » J'ai souris. « Tu sais que tu es très jolie. Et que moi aussi je le suis. Tu ne veux pas venir avec moi, là-bas ? » J'ai désigné un endroit bien sombre et calme, derrière le club, je crois qu'elle a prit peur, elle s'est enfuie et moi, je me suis marrée. Je n'étais pas dans mon état normal, j'étais complètement déchirée. Avant cela, je m'étais envoyer une bonne vingtaine de verre, j'ai mélangé les sortes d'alcool et voilà ce que cela donnait : une Tris dragueuse, débile et inconsciente, pourtant, je me sentais tellement bien. Après m'être pris le râteau du siècle, je me suis dirigée vers une bande de garçons dont je ne connaissais pas l'existence auparavant. Ils étaient là, ils me fixaient. « Alors, on s'amuse, les mecs ? Génial, cette soirée. » J'étais totalement défoncée, j'ai continué ma marche, jusqu'à ce qu'une fille me saute dessus. J'ai vivement levé la tête, il s'agissait tout bonnement d'Emmy. Je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir un fou rire quand j'ai vu l'état dans lequel elle se trouvait : elle me ressemblait comme deux gouttes d'eau. Nous avons alors eu le même reflex : se sauter dans les bras. « Oh ! Emmy ! Je suis super contente de te voir ! Tu sais pas à quel point ! T'es trop jolie. » Encore une fois, un rire m'a échappé, puis j'ai alors entendu quelqu'un crier. « Les flics se pointent, barrez-vous. » Un fou rire, encore une fois, j'ai attrapé la main d'Emmy et nous avons commencé à courir à une vitesse incroyable ou peut-être que ce n'était qu'une impression, je ne savais pas trop. « Emmy, attends ! » Je me suis arrêtée net et je me suis penchée en avant, de cette façon, j'ai pu ôté mes talons hauts qui me brisaient les pieds quand j'effectuais un quelconque pas. Je les ais jeté sur le trottoir, maintenant pieds nus, je me suis agrippée une nouvelle fois au bras d'Emmy. « On peut y aller. Cours ! » Mes éclats de rires pouvaient s'entendre à des mètres tant ils étaient forts, mais je ne pouvais me contrôler. « Chuuuuuut ! » Je me suis tut d'un seul coup, en me retenant un petit moment avant de reprendre de plus belle. Nous avons alors reprit notre folle course, nous avions toute deux l'aire de deux gamines qui s'en contrefichaient de la vie et de ses conséquences et je ne pouvais qu'adorer cela. Quand d'un coup, en courant, je me suis alors soudain retrouvée sur le sol. J'en riais aux larmes.


Dernière édition par Tris Odair le Mer 2 Jan - 16:20, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (+) we can party all night long (r)   Sam 22 Déc - 21:48

Je n’étais pas de ce genre de fille qui passait son temps à être déchiré, je faisais trop attention à mon image de petite fille parfaite pour me dévergonder à ce point là. Sauf que de temps en temps, je me rendais dans ce genre de petite soirée assez extrême où il n’y avait personne qui pouvait suffisamment me reconnaître pour dire qui j’étais. Ca faisait une trentaine de minutes que j’étais arrivée et j’étais déjà à moitié défoncée. S’il y avait une chose que je ne savais pas faire, c’était tenir l’alcool. Après deux bières, je suis KO. Alors autant dire que je fais extrêmement attention avec le champagne lorsque je dois aller à un gala ou un anniversaire de bourge. Je marcherais en zigzag, ne sachant plus tenir correctement sur mes deux pieds. Je chassais, j’étais à la recherche d’un beau mec avec lequel jouer un petit peu. Un verre à la main, les cheveux en bataille, j’observais un groupe de gars plutôt pas mal, facile à séduire. Une fille était déjà devant eux, elle avait les cheveux blonds. Oh god, comme je déteste les blondes. Elle finit par partir, et de profil, je l’ai reconnue facilement. C’était Tris ! Ma poto de soirée. J’ai accouru vers elle pour lui sauter sur le dos en criant « Yataaaaaaaaaa ! », une version bourrée de "à l’attaque" pensais-je. On s’est rapidement regarder sans rien dire, constatant toutes les deux, que l’on était complètement déchirée. Et on se sauta dans les bras comme pour dire bonjour. « Oh ! Emmy ! Je suis super contente de te voir ! Tu sais pas à quel point ! T'es trop jolie. » Elle riait, je riais, nous rions. J’en avais les larmes aux yeux. Etrangement, je ne savais même pas pourquoi je riais. « Je suis toujours jolie, retiens ça ! » Je parlais très fort à cause du son de la musique, et pourtant, on entendu un gars qui criait. « Les flics se pointent, barrez-vous. ». J’éclatais de rire, qu’est-ce qu’un minable policier pouvait-il me faire ? Comme une débile, j’étais restée sur place, sans bouger, le temps que l’information monte jusqu’à mon cerveau. Puis Tris m’attrapa la main et on se mit à courir toutes les deux. J’ignorais pourquoi on courait, j’étais trop déchirée pour pouvoir réfléchir, mais j’ai cru qu’on faisait la course alors j’ai couru aussi vite que j’ai pu, -c’est-à-dire étonnement vite. « Emmy, attends ! » Tris m’arrêta tout de suite, j’ai commencé à la regarder en haussant un sourcil. Je ne comprenais pas pourquoi elle s’est arrêtée. « T’es déjà fatiguée ? Ca veut dire que j’ai gagné la course ? » Répliquais-je avec un sourire béat d’imbécile heureux. Je l’ai vu se baisser pour retirer ses talons et les jeter sur le trottoir. J’avais compris qu’elle avait juste mal aux pieds. Mais, avais-je vraiment gagné cette course ? Et elle se remit à courir en m’ordonnant de la suivre. « On peut y aller. Cours ! » J’ai recommencé à courir, sans aucune raison lorsque je me suis rendue compte qu’on faisait légèrement trop de bruit et que ça pouvait attirer les flics qu’elle essayait de semer. J’étais ivre pas sourde. Je me suis arrêtée d’un coup sec puis retournée afin de lui lancer un énorme « Chuuuuuut ! » à la figure. Je ne savais pas à quel point j’étais autoritaire jusqu’à ce qu’elle se tut. J’étais plutôt fière de moi, je pensais qu’elle allait rester silencieuse. Puis elle s’est remise à rire, un rire tonitruant et puissant. On l’entendant à des kilomètres à la ronde. On avait déjà repris notre course lorsque Tris s’affala sur le sol. Elle avait pu avoir de grosses séquelles mais l’avantage avec l’alcool c’est que tu ne sens plus la douleur. J’avais vu qu’elle s’était écorchée le genou, je n’arrivais pas à le dire tellement sa cascade était hilarante. Je riais d’elle, je me moquais tellement que j’en avais une boule à l’estomac. « T’es vraimeeeeeent fatiguée ! » lui lançais-je avec ma voix déchirée par l’alcool et les rires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (+) we can party all night long (r)   Mer 2 Jan - 16:05

J’étais affalé au sol, étouffant de rire à chaque instant, je ne ressentais même pas la moindre douleur du à ma chute, l'avantage de l’alcool, les fesses contre la dalle très froide, cela me plaisait d’être étendu là, je n’avais aucune envie de me lever et de continuer notre course folle, à ce moment là je comprenais ces ivrognes qui s’endorment dans la rue, couchés sur le trottoir. On ne peut pas tomber plus bas, et cela est vrai, littéralement, on a la tranquillité d’être arrivé par terre, de n’avoir aucune crainte de tomber ni d’être pris de vertige, et le sol est si solide, si sur et si vaste qu’il vous semble qu’il ne peut plus rien vous arriver, cela donne une sensation de force et de tranquillité très grande, de tranquillité et d’abandon, il semble que l’on soit protégé par la loi de la gravité elle-même. Je pensais que quelqu’un pouvait arriver ou sortir, même s’il était quatre ou cinq heures du matin mais la honte n’était pas une raison suffisante pour me lever. Je me suis levé parce que j’étais pénétré de froid, et en me mettant debout j’ai été pris d’un tel tournis que je suis presque retombé, je regrettais déjà la sécurité du sol. « Aide-moi, imbécile ! » On ne pouvait pas le nier, nous deux ensemble on était de vrai bulldozer, on déménageait tout sur notre passage et on n’avait pitié d'aucune chose, aucune personne, rien, niet, nothing. Ce soir, je n'avais pas toute ma tête et je tenais à peine sur mes deux jambes pourtant, j'avais cette envie de commettre l'irréparable, le crime du siècle. Cependant, il fallait que Emmy soit d’accord, mais là comme c'était parti, j'avais toutes mes chances de la convaincre. On était bourrées, folles et délurées, ça craignaient grave de nous laisser traîner toutes seules, mais bon que voulez vous, on ne peut rien faire contre le destin. « Chériiie, dis moi que tu peux rien me refuser là maintenant tout de suite. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (+) we can party all night long (r)   Mer 2 Jan - 21:02

J’étais debout et je la regardais, affalée sur le sol en implorant mon aide. Ce genre de situation était plaisant. J’avais un sourire béat rien quand la regardant, avec ses cheveux en bataille. « Aide-moi, imbécile ! » Je me suis accroupie près d’elle juste pour pouvoir correctement la regarder dans les yeux lorsque je l’abandonnerais en plein milieu de la rue. « Nan. » Répliquais-je comme un enfant de six ans qui ne veut pas terminer son assiette. Ca me faisait rire d’avantage lorsque je voyais la réaction de Tris. Je me suis redressée correctement et j’ai commencé à compter les étoiles. L’alcool avait vraiment des effets néfastes sur moi. « Je pense qu’on a semé les flics là, nan ? » Lui disais-je pendant qu’elle se relevait. Je regardais derrière nous pour voir si quelqu’un nous avait suivis ou si même la fête avait été déplacée autre part. C’était terminé, plus personne, pas un chat, à part de femmes totalement folle et déchirée. « Chériiie, dis moi que tu peux rien me refuser là maintenant tout de suite. » J’haussais un sourcil en la regardant. Je ne voyais pas où elle voulait en venir, et puis, j’étais trop morte pour réfléchir. « Tout dépend de ce que tu veux. » Connaissant Tris, elle ne faisait jamais les choses à moitié. Si elle voulait quelque chose de ma part, elle n’allait pas juste me demander la permission et le prendre, mais plus encore. Je connaissais ses limites et elles étaient extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (+) we can party all night long (r)   Sam 5 Jan - 19:18

Au vu de la réponse d'Emmy qui semblait légèrement réticente à accepter mon offre, sans même lui demander son avis, je lui pris la main et je l’emmena à toute allure dans un chantier avec un gros panneau qui indiquait bien l'interdiction d'y pénétrer mais j'en avais légèrement rien à foutre, peut importe les conséquences j'étais déterminé à mener mon idée à bien. Il y avait des tonnes d'engins, je regarde mon amie avant de lui faire un clin d’œil, vous saviez que bourrée, un rien nous amusait ? C’est pourquoi, pour rien ou peut-être pour la lumière de la chambre en face qui s’était éteint, on se mirent à rire à ne plus en finir. C’est ce qu’on appelait un fou rire. « Aides moi à commettre un vol…. » J'avais un côté téméraire toujours présent qui m'attirait souvent des ennuis, je voulais toujours m'amuser. Ma vie se résumait à rire et à me défouler même si cela pouvait m'apporter de gros problème, j'étais sans limite. En général, les gens me voient comme une fille égoïste qui n'aime que la fête, qui manque cruellement de maturité et qui ne se souciait pas de ce qui pouvait advenir. En réalité c'était l'image que je voulais bien laisser paraitre, mais la réalité était loin d’être vrai, je fessais comme si tous ces commérages ne m'atteignait pas alors que mon image était très importante pour moi. C'était pas pour autant que je laissais l'élite me dictait mes faits et gestes pour bien paraitre, je voulais faire ce qui me plaisait peut importe les conséquences. Au fond, j'étais une fille au grand cœur plein d'énergie qui ne cherchait qu'à oublier ces problèmes dans les déboires et garder ses propres principes. Chaque jour, je me levais dans l'idée d'agir, de trouver mes limites avec un certain goût du danger. Sans même réfléchir et avec un peu de mal, j'avais prit place sur une pelleteuse dans l'intention de la faire démarrer. « Allez viens…» J'avais crier à Emmy de me rejoindre avec un sourire qui en disait long sur mes intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (+) we can party all night long (r)   Ven 11 Jan - 19:51

J’éclatais de rire, je ne savais pas si j’étais surprise ou choquée. Tris commettre un vole, moi la complice. Tout ceci était imaginable. J’étais une parfaite fille modèle de l’Upper East Side, pourquoi irai-je salir mon nom en allant cambrioler des maisons. J’étais une personne influençable et j’étais bourrée. Je ne pouvais que dire oui en riant. « Oh ouuuuuuuui ! On va voler quoi ?! » Lui demandais-je avec un sourire béat dû à l’alcool. J’étais trop crevée par ma récente course et trop ivre pour refuser, surtout à Tris. Personne ne lui refuse jamais rien, c’est connu. C’était mauvais de fréquenter les vilaines filles mais d’un côté j’aimais ça, ça me faisait sentir vivante. J’étais toujours sûre qu’avec elle tout allait toujours bien se passer. Et pourtant je savais qu’un jour, on n’allait toute les deux finirent la nuit en prison pour avoir été accro à l’adrénaline. J’étais encore bloquée sur le vol lorsque Tris me demanda de la suivre. Nous allons voler quoi ? Ca appartient à qui ? Comment ? Pourquoi ? Je venais carrément de changer mon image de fille modèle par bad girl. Si mes parents l’apprennent, je suis morte. « Marche pas aussi vite toi aussi ! » et je me suis mise à la suivre comme un petit chienchien qui suit son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (+) we can party all night long (r)   Mar 15 Jan - 18:52

Emmy me lança un regard étonnée tournant ma tête vers elle au même moment sentant son regard surpris posé sur moi. J'eus presque envie de lui balancer un « quoi ? » mais je me contenta d'attendre sa réponse en gardant mon regard posé sur elle, observant par la même occasion sa façon de se comporter. Elle reprit petit à petit sa contenance habituelle cet air de petite fille bien sous tout rapport. Peut être que l'alcool commençait à s'estomper ? Mais j'en doutais fortement, j'étais loin d'avoir reprit mes esprits donc il y avait peu de chance pour qu'Emmy soit déjà décuvée vu qu'elle tenait très moyennement l'alcool. Et au vu de sa réponse je compris bien vite que l'alcool était encore loin de s’être dissipé et tant mieux car fallait avouer que l'Emmy sobre était tout suite moins fun, elle n'aurait pas fait le quart de ce qu'elle avait de la soirée, c'était surement pour cette raison que je passais la plupart de mes soirées avec Emmy à moitié saoule, l'alcool l'a décoincer pour sur et je pouvais agir comme je le voulais je savais qu'elle suivrait sans avoir peur des conséquences, en même temps rare était les fois ou on me refusait quelque chose mais saoule y avait plus chance pour qu'elle accepte. Après quelque minutes de galère pour la faire monter ou se retrouvant, assise cote à cote sur la pelleteuse, je tourne à nouveau la tête dans sa direction pour poser mon regard sur elle, mon sourire s'était quelque peu étendu sur son visage, répondant sur un ton qui se montrait amusé et très sérieux à la fois. « Bon, maintenant faut trouver comment la faire démarrer ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (+) we can party all night long (r)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(+) we can party all night long (r)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stand up all Night Long! [Dante & Lysandre]
» 05. [Chicago, IL] You shook me all night long [Ashlec]
» You shook me all night long (E.M.)
» All night long (PV)
» Ariana & Trevor || Party through the night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WAR AT THE ROSES :: HORS JEUX :: cross the river :: sujets-
Sauter vers: