AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 18:24



noah ebenezer montgomery
Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder.

+ PRÉNOM : Noah est le prénom par lequel tout le monde me connaît et m'appelle. C'est mon père qui l'a choisi, alors que ma mère insistait pour me prénommer Ebenezer, en homage à son père qui fut également son professeur de piano. Malgré son entêtement, mon père la convainquit d'en faire seulement mon deuxième prénom. + NOM : Montgomery est le nom de famille de mon beau père, que j'ai repris lorsque ma mère s'est remariée, alors que j'étais âgé de quinze ans. + ÂGE : le 2 février 2013, je fêterai mes 28 ans. Je commence à me faire vieux mais je ne rouille pas encore ! + ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE : Contre l'avis de ma mère, j'ai repris les rênes de la chaîne de boutiques de luxe que possédait mon beau père. Le rêve de ma chère et tendre génitrice était de faire de moi un virtuose du piano, ce que j'ai toujours refusé, plus par esprit de contestation qu'autre chose. Cela dit, pour apaiser les tensions, je donne quelques récitals mais cela reste assez exceptionnel. + STATUT CIVIL : Malgré moi, mais sûrement pas malgré ma mère, je suis sur le point de me fiancer avec une femme que je connais très peu mais dont le compte en banque semble aussi bien rempli que le mien. Cependant, je me considère toujours comme étant célibataire et libre. + TRAITS DE CARACTÈRE : Pour commencer par le plus frappant, je suis quelqu'un de très spontané qui réagit très vite, sans réfléchir, suivant mon instinct. Contrairement à ma mère, je ne suis pas quelqu'un de coincé. Je suis assez ouvert d'esprit et très curieux : c'est, selon moi, le meilleur moyen de se cultiver. L'humour est ma principale échappatoire. Je suis donc presque toujours d'humeur taquine et un sourire est constamment accroché à mes lèvres. Sourire derrière lequel je peux me planquer, étant très discret sur mes sentiments. Ce trait de caractère doit découler du milieu où j'ai grandi : dans la famille, un homme, un vrai, doit trahir le moins de faiblesses possibles et, par conséquent, ne pas laisser ses émotions transparaître afin d'être hors d'atteinte. Le contact social ne me pose aucun problème. J'engage une conversation avec toute la facilité du monde. Il en va de même pour la séduction. Utiliser mes charmes est bien la chose que je maîtrise le mieux. + SIGNE ASTROLOGIQUE : Je suis Verseau. + J'AIME : Ce que j'aime par dessus tout, c'est la bonne cuisine, le cinéma et la musique. Je porte, de manière générale, beaucoup d'intérêts à tous les domaines artistiques. À côté de ça, j'aime aussi les soirées sans fin et l'alcool de qualité. On pourrait croire que j'ai des goûts de luxe... Et c'est totalement vrai ! J'apprécie énormément les costumes et les vêtements de qualité supérieure. Je ne me vois pas porter autre chose que du sur-mesure. Toujours dans le monde merveilleux de la superficialité, j'adore dépenser sans compter, pour mes amis, ma famille ou pour moi-même. + J'AIME PAS : J'ai horreur que l'on me dise ce que je dois faire et que l'on me dicte ma conduite, ce que ma mère fait à longueur de temps. En bon fils qui ne veut pas irriter sa tendre maternelle, je ne proteste, cependant, jamais. Ce qui pourrait blesser encore bien plus mon ego, c'est le refus. Je déteste que l'on me prive de quelque chose dont j'ai terriblement envie car ça n'arrive pas souvent. Mais, pour mon plus grand malheur, tout ne s'achète pas.
you know love me

1) Quel est ton film favori ?
a - Spiderman (Sam Raimi)
b - Sex And The City (Michael Patrick King)
c - Diamants sur Canapé (Blake Edwards)
d - A Bout de Souffle (Jean-Luc Godard)
e - Cosmopolis (David Cronemberg)

2) Où irais-tu pour les vacances ?
a - Royaume-Uni
b - Argentine
c - France
d - Italie
e - Russie

3) Tu envoies des ragots à GG ?
a - Jamais
b - Souvent
c - Tout le temps
d - Occasionnellement
e - Si besoin est

4) Au lycée tu étais qui ?
a - le sex-symbole
b - le fêtard
c - le roi
d - le solitaire
e - le requin

5) Quel chansons mettrais-tu dans ton ipod ?
a - Beautiful Girls (Sean Kingston)
b - Do The Panic (Phantom Planet)
c - Shut Up And Drive (Rihanna)
d - Inside Outside (Miss Eighty 6)
e - One Week Of Danger (The Virgins)

6) Quelle est ta couleur préférée ?
a - Le Vert
b - Le Jaune
c - Le Bleu
d - Le Violet
e - Le Rouge

7) Quel alcool consommes-tu ?
a - La Bière
b - La Tequila
c - Le Champagne
d - Le Vin Rouge
e - Le Whisky

8) Qui est Gossip Girl ?
a - Une langue de vipère
b - Une rivale
c - Une menace
d - Une inconnue
e - Un outil

9) Quelle odeur préfères-tu ?
a - 1 Million (Paco Rabbane)
b - Trésor In Love (Lancôme)
c - Miss Dior (Dior)
d - Fuel For Life (Diesel)
e - Fleur du Male (Jean-Paul Gauthier)

10) Qui admires-tu le plus ?
a - Barak Obama
b - Eva Longoria
c - Lady Diana
d - Stephen King
e - Mark Zuckerberg
vu par gossip girl
+ surnom : daddy's boy.
+ secrets dévoilés : Aucun pour le moment. Des bruits ont bel et bien couru grâce à – ou plutôt à cause de – Gossip Girl mais rien que personne ne savait déjà.
+ rumeurs actuelles : Le fait que ma mère compte m'unir à une presque inconnue pour le meilleur et pour le pire a rapidement fait le tour de la ville. Je me demande même si ce n'est pas elle qui a craché l'information dans l'unique but de ruiner le début de relation qui naissait entre Kathleen et moi.
Que penses tu de Manhattan ? J'ai toujours vécu dans cette ville qui ne dort, pour ainsi dire, presque jamais et, bien que j'apprécie les voyages, je ne me vois pas vivre ailleurs. Aucune ville ne me comble aussi parfaitement que Manhattan. Sa diversité, son dynamisme, sa vigueur, m'enchante au plus haut point.

Quels sont tes secrets ? C'est peut être un maigre secret pour certains mais pour moi, et surtout pour ma réputation, il est lourd à porter. Moi, le « fils à papa », le directeur prématuré d'une chaîne de boutiques de luxe, le jeune héritier Montgomery, je suis tombé sous le charme d'une jolie brune qui ne doit pas gagner le quart de ce que je dépense par mois. Seule ma mère était au courant. Tolérante et passive d'abord, révoltée et active ensuite, elle m'a posé un ultimatum en me faisant jurer de ne plus jamais revoir Kathleen. D'ailleurs, à peine m'avait-elle annoncé la nouvelle qu'elle me présentait déjà ma « future épouse ». Cette dernière, forcément, fera nettement meilleure impression lors des banquets et réceptions organisées par ma mère. Du moins, c'est son avis.

+ PRÉNOM/PSEUDO : Pampelune + RÉGION : J'vis dans un carton au milieu de nulle part + ÂGE : 18 pains au chocolat + AVATAR : Jared (sexy) Leto + COMMENT AS TU CONNU LE FORUM ? : Par une recherche hasardeuse sur Google + COMMENTAIRES : Joli, simple,... Bref, j'aime ♥.



Dernière édition par Noah E. Montgomery le Mer 26 Déc - 19:19, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 18:25

    you know you love me
    « C'est ce que tu veux, alors ? » s'enquit mon père, penché sur cette feuille de papier qui allait sceller nos trois avenirs. Ma mère hocha froidement la tête et il signa. Le divorce était la conclusion de leur relation. Pourtant, ce n'était pas l'amour qui manquait, loin de là. Du moins, du côté de mon père. Disons qu'il ne correspondait tout simplement pas aux critères de la famille de ma mère. Bref, il n'était pas riche. Pourtant, il y a cinq ans, un peu avant ma naissance, cela n'avait posé aucun problème. Il faut croire que les lettres incessantes et suppliantes de mes grands parents cherchant à remettre ma mère dans le droit chemin (celui qui suivrait la courbe d'une vie modèle et d'un mariage arrangé) avaient fini par faire leur effet. Je n'osais pas imaginer quels moyens de persuasion avaient-ils déployés pour être aussi convaincants. Vêtements hors de prix ? Limousine ? Champagne ? Luxe ? Tous ces petits plaisirs matériels auxquels ma mère avait renoncé il y a quelques années. Mais non, il ne s'agissait de rien de cela. Ce qui avait motivé ma génitrice à faire machine arrière, c'était ma garde, revendiquée par mes grands parents qui estimaient être bien plus aptes à faire mon bonheur que l'amour de mes parents. Décidément, ils étaient prêts à tout pour que leur fille unique, leur « joyaux », se plie à leurs exigences. Ils n'avaient même pas hésiter à tirailler son instinct de mère, menaçant de lui voler ce qu'elle avait de plus cher : moi. Il faut croire que dans notre « classe sociale », il n'y a pas de place pour les sentiments. Je compris dès lors que, selon eux, il valait mieux bouffer de la merde avec de l'argenterie que de se régaler de quelque chose que l'on aime avec des couverts en plastique.
    Lorsque ma mère reprit les papiers du divorce, sa valise était déjà faite et une limousine l'attendait devant notre maison. Elle me prit par la main, me traînant à l'extérieur tandis que je lançai un regard plein de questions à mon père. Je ne le savais pas encore mais c'était la dernière fois que je le voyais. Sur le pas de la porte, un homme en costume nous attendait. Il prit les valises de ma mère et les déposa dans le coffre avec toute la délicatesse du monde. Moi, j'ouvrais des yeux immenses en découvrant cette gigantesque voiture dont la taille était proportionnelle à mon étonnement. Sans m'en apercevoir, je me retrouvai assis sur le siège en cuir, à côté de ma mère et l'homme en costume vint fermer la portière. J'étais bien trop petit pour jeter un coup d'oeil à travers la vitre et saluer une dernière fois mon père mais de toute façon, il n'aurait pu rien voir : elle était teintée.
    Le véhicule roula un long moment et durant tout le trajet, ma mère ne dit rien. Elle se contenta de fixer un point devant elle et c'est à peine si elle cilla. Moi, je n'osais rien dire, je ne l'avais jamais vue aussi... vide. Au bout d'un moment indéfini, la limousine s'arrêta enfin. Je n'eus pas le temps d'essayer d'ouvrir la portière que l'homme en costume le fit pour moi. Devant mon nez s'étirait une immense allée de gravier qui menait à une maison gigantesque aux allures de château. C'est seulement à cet instant qu'une première question logique vint percuter mon esprit : qu'est-ce que je viens faire ici ? Un homme ridé aux cheveux blancs et au sourire taquin s'approcha de moi. J'eus un mouvement de recul lorsqu'il me tendit sa main fripée comme s'il l'avait laissée trop longtemps dans de l'eau. « Bonjour, toi. Tu dois être Noah. » Je levai un sourcil et ma mère me tapota l'épaule pour m'inviter à descendre de la limousine. Aussitôt, elle prit une voix ferme : « Dis bonjour à ton grand père, Noah. »


    Composant le code secret de l'alarme sur le boîtier, je maudissais ces foutus « bip, bip » sonores qui résonnaient dans tout le hall dès que j'appuyai sur une touche. Le code validé, j'ouvris la porte très lentement, entrant dans la villa sur la pointe des pieds. Je retins ma respiration et ne perçus aucun bruit dans l'obscurité. Soulagé, j'entrepris de me glisser discrètement jusqu'à ma chambre lorsque, tout à coup, le lustre accroché au plafond s'illumina, éclairant tout le couloir ainsi que la silhouette autoritaire de ma mère. Je ris nerveusement, ce qui n'eut pas le don de détendre l'atmosphère. « As-tu vu l'heure ?! » tonitrua ma mère. Je haussai les épaules, comme si tout cela n'avait aucun importance avant de m'approcher d'elle, un sourire charmant pendu aux lèvres. Je passai mon bras autour de ses épaules et elle s'écarta immédiatement. « Il est cinq heures du matin, Noah Ebenezer Montgomery. Et tu es parti depuis cette après-midi, sans me prévenir ! » se mit-elle à hurler, lorsque mon beau père nous rejoignit, encore un oeil dans l'oreiller. « Que se passe-t-il ? » demanda-t-il d'une voix molle tandis que j'essayai de trouver une excuse à mon escapade. « Rien, je suis juste sorti quelques heures et il faut que maman en fasse tout un plat... » lâchai-je. Je vis le visage de ma mère devenir écarlate et ses mâchoires se resserrèrent si fort que je crus que ses dents allaient partir en éclats. « Tu n'as que 16 ans, petit insolent ! Et tant que tu ne seras pas majeur, tu feras ce que je te dirais de faire ! Est-ce bien compris ? » Mon beau père s'approcha de ma mère et lui tapota l'épaule pour tenter de la calmer. Comme si ça avait la moindre importance, il crut bon de rajouter : « De plus, ton grand père t'a attendu un moment pour te donner ton cours de piano et tu n'es jamais venu. Ça ne se fait pas, Noah. » Je levai les yeux au ciel et croisai les bras avant de soupirer sans aucune discrétion. Et là, la main de ma mère atterri violemment sur ma joue. « Petit insolent ! Arrogant ! » balbutia-t-elle, submergée par la colère. Je lui lançai un regard noir qu'elle soutint, l'oeil plein de défi. Je finis par baisser les yeux. Elle lâcha : « Sois debout pour huit heures. Nous devons te parler de quelque chose d'important. »
    Je me traînai jusqu'à ma chambre, grimpant les escaliers de marbre blanc avant de pousser la porte que je devrais rouvrir dans moins de trois heures. Je me laissai tomber sur mon lit, m'endormant aussitôt. Cette soirée dans les bars les plus branchés avait été inoubliable, si bien que j'en rêvai encore durant mon sommeil. Cependant, un « léger » détail vint perturber ma nuit : des nausées. Et deux minutes plus tard, je vomissais tout l'alcool qui me pesait sur l'estomac dans les toilettes. Lorsque je réussis enfin à me mettre debout, je m'empressais de jeter de l'eau glacée sur mon visage, pour que rien ne paraisse devant ma mère. Il n'était que sept heures trente-huit. J'enfilai des vêtements plus frais en vitesse et descendit les escaliers pour me rendre dans la salle à manger. Derrière les fourneaux, notre cuisinière s'affairait à préparer notre petit déjeuner. Dix minutes plus tard, ma mère et mon beau père me rejoignirent et s'assirent en face de moi, l'air sérieux. Je les dévisageai, curieux de savoir ce qu'ils allaient m'annoncer. C'est ma mère, en forte tête, qui commença : « Pendant ton absence interminable, nous avons eu le temps de réfléchir, moi et ton beau père. Nous envisageons fortement de te donner la place de directeur que possède actuellement Stephen. Enfin... Je suis contre l'idée mais vu ton comportement, il n'est pas certain que tu perces en tant que pianiste... » J'écarquillai les yeux. Pourquoi me parlaient-ils de ça maintenant ? Et surtout, je ne me voyais absolument pas à la tête de la chaîne de magasins de mon beau père. « Qu'en dis-tu ? » me demanda-t-il, tout souriant. Même s'il n'était pas mon vrai père, Stephen s'était toujours bien occupé de moi. Il me donnait tout ce que je désirai avant même que j'aie le temps de le lui demander. « C'est d'accord. » dis-je simplement. Ma mère soupira. Je savais qu'elle préférait largement que je suive sa voie et que je devienne pianiste moi aussi. Pour éviter de trop la décevoir, j'ajoutai précipitamment : « Je pourrai toujours donner quelques récitals, à l'occasion. » Et là, son visage s'illumina.
    À vrai dire, cette vision de l'avenir pouvait paraître étrange : ce n'était pas moi qui choisissait mon plan de carrière. Mais c'est comme ça que ça marchait dans ma famille. Il faut bien paraître, c'est tout ce qui compte. La cuisinière, apportant notre repas, me sortit de mes pensées. Elle déposa un verre de jus d'orange sous mon nez et j'eus aussitôt un haut-le-cœur. Je n'étais plus capable d'avaler quoi que ce soit avant un long moment. Alors je relevai la tête et là, je vis ma mère et mon beau père s'échanger un regard complice et pétillant. Intrigué, je demandai : « Qu'est-ce qui se passe ? » Ma mère se mit à sautiller sur sa chaise, toute excitée. « Vu que c'est ton anniversaire demain, mon chéri, Stephen et moi, nous avions pensé à t'offrir une voiture. » Un sourire étira mes lèvres et, sur un ton ironique, je lâchai : « Une Lamborghini, j'espère ? » Ma mère haussa les épaules, buvant une gorgée de son jus de fruit « Minceur » avant de conclure, désinvolte : « Oh, pourquoi pas. Rien n'est trop cher pour mon fils. »


    Alors que nous venions de terminer le dessert, je proposai à Kathleen d'aller faire un tour dans les rues avant que mon chauffeur ne la ramène chez elle. Je réglai l'addition sans même prêter attention au prix du repas. De toute façon, ça n'avait aucune importance. On nous apporta nos manteaux et nous quittâmes le restaurant cinq étoiles, un sourire encore pendu aux lèvres en souvenir de cette bonne soirée. Alors que nous marchions paisiblement dans les rues illuminées par l'éclairage publique, j'invitai Kathleen à prendre mon bras pour l'emmener au parc – l'endroit où nous avions passé le plus de temps ensemble – et lui montrer la splendeur de celui-ci une fois la nuit tombée. Nous nous assîmes sur un banc, silencieux, observant les étoiles brillant dans ce ciel de minuit. Kathleen, je l'avais rencontrée il y a quelques semaines d'ici, à une soirée où, logiquement, elle ne devait pas se trouver vu sa « situation ». Et pourtant, même en sachant cela, cela ne m'a pas rebuté. Ses jolis yeux m'ont fait fondre et sa robe, la mettant plus qu'en valeur, a ravi mon regard. De plus, elle était tout à fait le genre de fille qui ne plairait pas à ma mère et ça avait l'avantage d'être un atout de plus, malgré tout, malgré elle.
    Depuis que j'avais tout fait pour la revoir, les rendez-vous s'étaient enchaînés et j'accrochai de plus en plus à Kathleen. Nous partagions des choses que je n'avais peut être jamais partagé avec personne. Aussi, je ne m'en étais pas donné l'occasion non plus mais aujourd'hui, ça n'avait plus d'importance. C'est elle que je voulais... La nuit se rafraîchissant, je proposai à Kathleen de la raccompagner chez elle. Je contactai mon chauffeur et dix minutes plus tard, la limousine nous attendait devant le parc. Nous nous engouffrâmes dans ce véhicule peu discret et quelques minutes plus tard, il s'arrêta devant l'immeuble de la jeune femme. Je descendis de la limousine et m'empressai d'aller ouvrir la portière à Kathleen en bon gentleman. Je lui sortis mon sourire le plus charmeur avant de lui souhaiter une bonne fin de soirée, déposant un baiser discret sur sa joue. Je l'observai regagner la porte de l'immeuble avant de replonger dans la limousine qui démarra en trombe pour disparaître dans l'obscurité de la nuit.
    Le véhicule se gara dans le parking derrière la villa de ma mère. D'ailleurs, celle-ci m'attendait de pied ferme sur le pas de la porte. Comme à son habitude, elle se montra très froide. « Bonsoir ma p'tite maman adorée. Je vois que tu es d'une humeur charmante ce soir. » lançai-je, ironique. Elle ne répondit rien. Je m'avançai dans le hall, retirant mes gants et jetant un bref coup d'oeil au tableau accroché au mur qui représentait le portrait de Stephen. Ce dernier nous a quitté il y a plus de trois ans déjà et dès qu'il fut enterré, ma mère se mit en tête l'idée de me marier. Ce que j'aurais pu accepté si je n'avais pas rencontré Kathleen. C'est en retirant mon manteau que je remarquai seulement la présence d'une jeune femme dans le hall. Blonde, pulpeuse, hissée sur des talons de trente centimètres, moulée dans une robe de grand couturier, je la dévisageai. « Bonsoir. » murmurai-je. Elle hocha gracieusement la tête en retour. Je me retournai vers ma mère qui s'approcha de moi, posant sa main sur mon épaule : « Noah, je te présente Anna, ta fiancée. » L'information ne percuta pas tout de suite mon cerveau, si bien que je tendis la main vers la jeune femme. « Enchant... Attends ! Ma quoi ? » m'étranglai-je, tandis que je retirai précipitamment ma main, jetant un regard plein de dégoût à Anna. Ma mère me mitrailla d'un sourire mesquin. « Ta fiancée, mon chéri. Je crois que nous devons un peu discuter... Excusez-nous, Anna. » Ma mère me traîna dans son bureau plus que luxueux et referma la lourde porte derrière moi. Elle s'assit sur son fauteuil Louis XV et m'invita à en faire de même, ce dont j'étais incapable. « C'est une blague ?! » m'insurgeai-je. « Non, Noah. Tu vas épouser Anna, c'est compris ? Et tu as tout intérêt à cesser de fréquenter cette fille... Katherine ? » Je soufflai de rage : « Kathleen, maman ! Kathleen... Mais de toute façon, ma vie sentimentale, ce n'est pas ton affaire. Je ne veux pas d'un mariage comme le vôtre, à toi et Stephen. Vous ne vous aimiez même pas ! » Ma mère se releva d'un bond, pointant sur moi un doigt menaçant. « Ne parle pas de mon mariage ainsi, Noah ! Je te l'interdis ! Et je te signale que si je n'avais pas épousé Stephen, tu serais nettement moins gâté et moins heureux ! Et aussi, moins riche. D'ailleurs, tu crois qu'elle te fréquente pour tes beaux yeux ta Kathleen ? Non, pas du tout, petit idiot ! Elle en a après ton argent ! » Mon visage devint rouge de colère tant elles m'énervaient, elle et ses manières de femme hautaine. « C'est faux ! » m'écriai-je avant de quitter la pièce, hors de moi, les yeux inquiets d'Anna posé sur moi lorsque je sortis de la villa.



Dernière édition par Noah E. Montgomery le Mer 26 Déc - 19:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 18:36

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 18:42

Dr. Chase *sors*
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 18:42

BIENVENUE PARMI NOUS !
Et merci encore de prendre mon scénario **
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 18:48

MERCI
Et de rien encore (a)

PS: oublie pas ma statue en chocolat
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 18:54

bienvenue I love you et très bon choix de scénario
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Hawkes

avatar

▼ MESSAGES : 2197
▼ INSCRIPTION : 05/11/2012
▼ AVATAR : emmy rossum
▼ CRÉDITS : © purple haze.
▼ PSEUDO : sterne (clémentine)

YOU KNOW YOU LOVE ME
▼ CELLULAIRE:
▼ SURNOM GG: twin swan

MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 18:58

jared
très bon choix de scénario et d'avatar I love you
bienvenue ici

_________________
ONLY YOU + Et quand on a beaucoup de chance, il se produit
quelque chose qui n’arrive qu’une seule fois sur des millions ;
la personne qu’on aime nous aime aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 19:02

Chris & Candice
Merci à vous deux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 19:11

Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 19:19

oh Jared I love you
très bon choix de scénario tu as fait une heureuse!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 19:21

Perrie ~ Merci beaucoup

Sharly ~ Je crois bien, oui, c'était ma BA de la journée (a).
Et merci sinon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 19:27

Welcome sur WATR.
Ton choix de scénario
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 19:33

Merci Emmy, j'adore ton avatar
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Wakefield
THE CRAZY BITCH AROUND HERE.
avatar

▼ MESSAGES : 5712
▼ INSCRIPTION : 01/11/2012
▼ AVATAR : Sophia Bush.
▼ CRÉDITS : PurpleHaze&Tumblr.
▼ PSEUDO : Speechless. (Pauline)

YOU KNOW YOU LOVE ME
▼ CELLULAIRE:
▼ SURNOM GG: La Dame de Coeur

MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 19:35

LETO
Bienvenue I love you

_________________

BELLE ♦ Y a quelque chose, dans son regard, d'un peu fragile et de léger comme un espoir. Toi mon ami aux yeux de soie, tu as souri, mais hier encore je ne savais pas ...
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beautiful-world.jeun.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 19:49

Sophia
Merci Juliet, bel avatar

Si ma fiche convient à Kathleen, elle est terminée
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Hawkes

avatar

▼ MESSAGES : 2197
▼ INSCRIPTION : 05/11/2012
▼ AVATAR : emmy rossum
▼ CRÉDITS : © purple haze.
▼ PSEUDO : sterne (clémentine)

YOU KNOW YOU LOVE ME
▼ CELLULAIRE:
▼ SURNOM GG: twin swan

MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 20:05

on attend son avis avant de valider I love you

_________________
ONLY YOU + Et quand on a beaucoup de chance, il se produit
quelque chose qui n’arrive qu’une seule fois sur des millions ;
la personne qu’on aime nous aime aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 20:14

Pour moi c'est parfait
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 20:16

Bienvenue jeune homme!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 20:22

Content que ça te convienne, Kathleen

Merci Tia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    Mer 26 Déc - 20:31

très bonne BA j'ai envie de dire!!! Tu es validé, bon jeu parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd ◮ NOAH
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discution avec la femme d'un sangrave(pv Sai)
» GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES
» Le parc et ses tâches de rousseur (Faith)
» visite chez le gynéco
» recherche de partenaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WAR AT THE ROSES :: HORS JEUX :: cross the river :: fiches-
Sauter vers: